Plusieurs APC refusent la révision des listes électorales : la présidentielle compromise

0

Plusieurs APC refusent la révision des listes électorales : la présidentielle compromise

DIA-15 avril 2019: L’élection présidentielle, prévue le 4 juillet prochain, semble être compromise. Le processus de préparation de ce rendez-vous est déjà entaché par le refus de plusieurs APC, à travers le pays, de procéder à la révision des listes électorales. Cette révision intervient à la veille de chaque consultation électorale.
Selon les lois de la République, si une seule APC sur 1541 que compte le pays refuse de procéder à la révision des listes électorales, c’est tout le processus qui sera annulé. Il se trouve que près de 500 APC dirigées par différents paris politiques ont décidé de boycotter la révision exceptionnelle des listes électorale, prévue du 16 au 23 avril.
De nombreux présidents d’APC de la wilaya de Tizi Ouzou,  à l’instar de celui de Yakouren, Timizart, Ouaguenoune, Aghribs, Tirmitine, Ath Ziki, Souk El tenine et Ath Aissi, ont rendu publics des communiqués et diffusé sur les réseaux sociaux leur décision de « ne pas procéder à la révision ni à la préparation de l’élection présidentielle du 4 juillet 2019, par respect à la volonté populaire ».
Une réunion des présidents d’APC de la wilaya de Tizi-Ouzou devrait avoir lieu ce mardi au siège de l’Assemblée populaire de wilaya à propos de la démarche à adopter concernant le prochain rendez-vous électoral
Auparavant huit APC de la wilaya de Bejaia ont annoncé leur refus de s’impliquer dans la préparation des conditions techniques d’organisation de la prochaine élection présidentielle. Réunis en concertation à Sidi-Aich, à 57 km à l’ouest de Bejaia, les présidents d’APC de Sidi-Aich, Akfadou, Chemini, El-flaye, Tinebdar, Beni-Maouche, Amallou et Ifri-Ouzellaguene, ont soutenu cette décision et signifié, dans un communiqué commun, leur refus de  s’impliquer dans ce processus, notamment, celui de l’ouverture de la phase de révision des listes électorales.
Des APC d’autres wilayas ont annoncé leur solidarité avec la wilaya de Tizi Ouzou. Le RCD, le FFS, le PT, le FJD et même des élus FLN ont annoncé qu’ils ne participeront pas à la préparation de la présidentielle du 4 juillet qui risque de ce fait d’être carrément annulée. 
Mohamed Nassim 
 Plusieurs APC refusent la révision des listes électorales : la présidentielle compromise

Source : Dia Algerie

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here