Plusieurs personnes  sont sorties pour la grande campagne de vaccination de ce jour. Selon, le Pr Riad Mahyaoui

+ RECENTS

Algérie-La journée de ce samedi 4 Septembre 2021, a été marquée en Algérie par le début de la grande campagne de vaccination contre le Covid-19. Le Pr Riad Mahyaoui, membre du Conseil scientifique chargé du suivi de la pandémie de Covid-19 a travers un entretien s’est  dit optimiste quant à la réussite de cette grande campagne de vaccination anti-Covid.

L’Algérie a lancé ce samedi 4 septembre une vaste grande campagne de vaccination anti-Covid qui va durer une semaine. Comment s’annonce-t-elle ? 

Le démarrage de la grande campagne nationale de vaccination a été en grande pompe avec une mobilisation quasi générale dans toutes les wilayas.Les gens ont répondu présent à l’appel. D’ici le 11 septembre on pourra annoncer un chiffre assez conséquent de vaccinés. Ce qui va nous donner beaucoup plus d’espoir pour arriver à une immunité collective.

Etes-vous optimistes quant à l’objectif tracé par le ministère de la Santé d’atteindre cet objectif ?

La campagne de vaccination ne va pas s’arrêter le 11 septembre.  Je suis très optimiste quant à atteindre le niveau d’immunité collective.Nous sommes arrivés à vacciner jusqu’à 260.000 personnes par jour. Ceci pour dire que c’est possible. On n’est pas loin des 8 millions de personnes vaccinées concernant les personnes cibles (personnes âgées, personnes avec comorbidités, personnels soignants, ndlr).

En Algérie, la vaccination contre le Covid-19 a connu un début poussif après le lancement officiel fin janvier dernier. Cette campagne nationale peut-elle rattraper le temps perdu au départ ?

 Le lancement de la campagne vaccination au mois de janvier dernier a connu un démarrage plus ou moins lent parce qu’on n’avait pas eu suffisamment de doses (de vaccin).Il y a eu l’arrivée de 50.000 doses du vaccin Spoutnik V et au fur et à mesure on a commencé à réceptionner davantage de doses. En réalité, la vraie campagne de vaccination a réellement commencé au mois de juin et ce de façon massive, après que la contrainte du vaccin eut été levée et qu’on avait commencé à recevoir des millions de doses.De juin à maintenant, je pense qu’on a fait un bon parcours et la cadence de la campagne vaccinale a commencé à augmenter au fur et à mesure et ce jusqu’à aujourd’hui.

Cette campagne nationale de vaccination peut-elle être un rempart contre la 4e vague de la pandémie redoutée par les professionnels de la santé

 Avec un taux de vaccination conséquent et le respect des gestes barrières, on sera prêt en cas de 4e vague.

Les 12-18 ans seront-ils touchés par la vaccination ?    

L’objectif principal de la vaccination est la population de plus de 18 ans. Aucune décision n’a jusqu’à présent été prise concernant les 12-18 ans. Les moins de 12 ans on n’en parle pas d’autant qu’à l’échelle mondiale personne n’en parle pour le moment. Mais avec le variant Delta qui touche les sujets jeunes, je crois que la vaccination des jeunes entre 12 et 18 ans va se poser très prochainement. Des décisions vont être prises très rapidement.

On parle d’un nouveau variant apparu en Colombie, «  mu ». Que sait-on à son propos ?

Il est classé parmi les variants à suivre par l’OMS (Organisation mondiale de la santé). Heureusement qu’il n’est pas présent en Algérie pour le moment. Il a quand même quelques caractéristiques qui font qu’il pourrait ne pas être sensible au vaccin.

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES PLUS LUS

NE MANQUEZ PAS !