Ali Benflis: « la solution à la crise est notre portée, pour peu qu’il ait une volonté politique de toutes les parties au dialogue ».

0

Le parti Talaie El El Houriyet, a insisté, samedi, sur la nécessité « urgente » d’« ouvrir un dialogue sérieux afin d’aboutir à un compromis nationale qui répond aux aspirations populaire ». Ali Benflis, président du ledit parti, réaffirme sa « conviction » que la solution à la crise politique que traverse le pays est « notre portée » pour peu qu’il ait une volonté politique de toutes les parties au dialogue ».

 

Dans un communiqué rendu publique, ce samedi, le parti d’Ali Benflis, a estimé que « l’élection d’un président de la République dans les délais les plus brefs et dans des conditions transparentes, constitue la voie la plus courte, la plus démocratique, la plus sûre et la moins coûteuse pour notre pays en termes de stabilité politique, économique et sociale ».

« L’objectif du dialogue est de réunir, sans tarder, les conditions politiques, constitutionnelles et juridiques pour assurer la tenue d’élections présidentielles libres, qui n’inspirerait aucun doute ni suspicion assurant, de ce fait, au peuple le libre exercice de son choix sans craindre faussé ou détourné », a-t-il précisé

Et d’ajouter: « La dégradation persistante de la situation politique et sociale rend encore plus urgente l’élection d’un président de la République, élu démocratiquement, investi de la légitimité nécessaire pour engager les grands chantiers des réformes économiques et sociales, pour arrêter la dégradation de l’économie nationale, redonner confiance aux investisseurs nationaux et étrangers , mobiliser les ressources financières indispensables à la relance économique et mettre en place les instruments de reconversion de l’économie de rente vers une économie diversifiée productrice de richesse et un système de redistribution équitable de cette richesse et de partage tout aussi équitable des sacrifices ».

Le parti a appelé, dans le même contexte, à la libération des détenus condamnés pour avoir dénoncé le pouvoir ceux interpellés pour avoir brandi l’étendard amazigh exigeant également la levée de contraintes exercées sur la presse pour assurer un climat d’apaisement.

Adsence Milieu article

Source : inter-lignes

POSTER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here