DIRECT: 19e vendredi de mobilisation: Dernier exercice difficile du Hirak avant le 05 juillet

0
Source :

Le climat change mais pas la détermination des Algériens. Cette nouvelle grande journée de contestation populaire connaîtra une forte chaleur qui s’installera dans plusieurs villes du pays. Mais La verve de la mobilisation et l’ardeur des Algériens sont bien plus prégnantes qu’une simple canicule épisodique.

 

En dépit de toutes les tentatives de division -avortées- et le retour de la machine répressive, le peuple algérien s’est armé du bouclier de « l’unité » qui sera suspendue comme une épée de Damoclès sur la tête de tous ceux qui plaident en faveur du schisme populaire.

Ce 19e vendredi de mobilisation intervient alors qu’une dizaine de manifestants interpellés vendredi passé pour avoir brandi l’étendard amazigh croupissent à la prison d’El-Harrach. Bien que nombreux avocats affirment l’absence d’aucune disposition juridique susceptible de justifier cette mesure de détention provisoire, la justice n’a pas hésité une seconde à appliquer les instructions de l’état-major, traduisant de simples manifestants en justice pour avoir brandi un drapeau. Les avocats ont affirmé que « L’unité nationale n’a jamais été touché par le port de fanions culturels et identitaires qui n’est d’ailleurs pas puni par les textes de lois ».

Hier, le chef d’état-major, Ahmed Gaid Salah, a rappelé, cette semaine, l’attachement de l’ANP à la solution constitutionnelle et critique violemment les promoteurs de le « transition » qui pour lui, sont l »origine du mal » voire « la source de l’épidémie ».

Il convient de souligner que les Algériens célébreront la fête nationale de l’indépendance dans un contexte assez particulier. Le 5 juillet coïncidera, en effet, avec le 20e vendredi de manifestation contre le pouvoir et ses relais que les Algériens appellent de tous leur vœux à leur départ. Une marche historique est prévue à l’occasion. les Algériens sont donc à l’épreuve d’un exercice de résistance face à un pouvoir qui n’est, semble-t-il, pas prêt à mettre les pouces.

16H30

A la rue Didouche Mourad (Alger) les manifestants ont brandi une immense banderole de drapeaux algériens. Le nom de chaque wilaya est mentionné sur chaque drapeau en signe d’unité nationale.

16H00

A Bouira, les manifestants sont sortis massivement, comme chaque vendredi,  pour exiger le départ du pouvoir et de ses symboles. La forte chaleur qui s’est installé dans la ville n’a pas entamé le volonté ni l’ardeur des manifestants.

DIRECT: 19e vendredi de mobilisation: Dernier exercice difficile du Hirak avant le 05 juillet
Crédit photo: El Khabar

15H45

« Casbah, Bab El Oued, Imazighen », scandent des milliers de manifestants à la Grande Poste.

15H15

A Constantine, les manifestants sortis en masse ce vendredi 28 juin, scandent, « ça y est, c’est bon, echaâb Président »

15H05

Outre des interpellations, les forces de sécurité jettent la pendule un peu plus loin. En effet, les policiers ont aspergé des manifestants de gaz lacrymogène pour les disperser, selon des témoins sur place.

14H30

La répression policière bat son plein à Alger. Plusieurs ruelles ont été quadrillées et même interdites d’accès. La machine répressive à bien été huilée pour ce 19e vendredi de mobilisation populaire.

14H15

Fetta Saddat, députée du RCD dénonce la répression qu’ont subi les manifestants ce vendredi. Une vidéo qui lui a valu une interpellation ainsi que notre journaliste qui l’a filmé.

14H01

Deux militants et une députée, en l’occurrence, Fetta Sadat, ont été interpellés aujourd’hui par la police devant le siège régional du RCD à la rue Didouche Mourad. Notre journaliste qui se trouvait sur place a également été interpellé.

14H00

Début de la marche à Béjaia. Des centaines de manifestants ont commencé à marcher dans le centre ville de Béjaia exigeant le départ du pouvoir pour l’instauration d’une deuxième république. Les marcheurs ont également appelé à l’unité nationale pour maintenir la force de la mobilisation.

13H00

Violentes interpellations devant la Grande Poste.

DIRECT: 19e vendredi de mobilisation: Dernier exercice difficile du Hirak avant le 05 juillet
Crédit photo: Interlignes MEDIA. violente interpellation à la grande Poste.

12H42

Des centaines de manifestants investissent la place de la Grande Poste et insistent sur l’unité nationale pour éviter de tomber dans le piège de la division qui risque de mettre à mort le Hirak. Comme les vendredis passés, le général de corps d’armée, Gaid Salah en a eu pour son grade. Ses discours qui sont à contre-sens des revendications populaires suscitent de plus en plus l’indignation des Algériens. Ces derniers, appellent l’armée à rester loin des affaires politiques du pays laissant, en ce sens, le peuple bâtir son pays loin d’ancien pouvoir et de tous ses symboles.

12H20

Les premiers manifestants se rassemblent à la place Maurice Audin malgré un fort déploiement de la police. « pas de dialogue avec les traîtres », scandent les hirakistes.

11H50

Les premiers manifestants présents à Alger insistent sur l’unité nationale. « khawa khawa, wihda wataniya » (Tous des frères, unité nationale).

10H45

Un impressionnant dispositif policier est fortement déployé à Alger en prévision de ce 19e vendredi de contestation. La Place Maurice Audin est, comment nous avons pu le constater, barricadée. Des engins de la police sont positionnés dans tous les coins et ruelles d’Alger pour empêcher les manifestants de marcher.

 

DIRECT: 19e vendredi de mobilisation: Dernier exercice difficile du Hirak avant le 05 juillet
Crédit photo:DR. Un impressionnant dispositif policier est déployé à Alger en prévision de la marche de ce vendredi 28 juin 2019

Adsence Milieu article

Source : inter-lignes

Lire aussi  VIH (SIDA) : 51 cas dépistés depuis début 2019 à Tamanrasset
Source :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici