Gaid salah: « Le futur Président élu sera telle une épée face à la corruption et les corrupteurs »

0

Le chef de corps d’armée, Ahmed Gaid Salah, maintient la dragée bien haute. Dans une nouvelle déclaration prononcé, ce jeudi 27 juin depuis l’académie militaire de Cherchel, l’état-major déclare que le « futur Président élu sera du côté du peuple et sera ainsi telle une épée face à la corruption et les corrupteurs » 

 

Les « instigateurs » comme aime bien les qualifier Gaid Salah, sont désormais sur le fil du rasoir. Sur un ton menaçant, il annonce qu’il n’y aura pas d’accalmie ni de report concernant la lutte contre la corruption ».

« Certaines parties malveillantes tentent de déstabiliser la justice et remettre en cause l’importance de sa lutte contre la corruption, sous prétexte que ce n’est pas le temps pour combattre ce fléau et qu’il vaudrait mieux le reporter jusqu’après les élection », a ajouté le chef d’état-major au deuxième jour de sa visite à l’académie de Cherchell.

Pour lui,  Ces « instigateurs » ont tout fait « pour tuer l’espoir dans les esprits des Algériens et d’étouffer tous les dévoués parmi les fils de cette patrie ».

« L’objectif de ce complot explique certainement son ampleur et les moyens de son soutien, au point où certaines parties malveillantes tentent de déstabiliser la justice et remettre en cause l’importance de sa lutte contre la corruption, sous prétexte que ce n’est pas le temps pour combattre ce fléau et qu’il vaudrait mieux le reporter jusqu’après les élections », explique-t-il,

Et d’ajouter: « Aussi, apparait clairement l’origine du mal voire la source de l’épidémie et se précisent par conséquent les objectifs réels de ceux qui veulent instaurer des phases de transition, soit tomber dans le piège du vide constitutionnel ».

« La lutte contre la corruption se poursuivra avec détermination, rigueur et stabilité avant et après les élections présidentielles »,affirme le chef de corps d’armée.

Gaïd Salah a également réitéré son engagement à accompagner le parcours du peuple pour réaliser ses espoirs et ses attentes légitimes. « De ce fait, nous avons affirmé à maintes reprises que s’écarter sous quelque forme que ce soit du cadre constitutionnel, signifie tomber dans des éventualités aux conséquences désastreuses, à savoir basculer dans le chaos », a-t-indiqué.

Adsence Milieu article

Source : inter-lignes

POSTER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here