La chambre d’accusation confirme le mandat de dépôt à l’encontre de 5 manifestants

0

La chambre d’accusation près la Cour d’Alger, a confirmé la détention provisoire (mandat de dépôt Ndlr) prononcée le 23 Juin 2019 par le Magistrat instructeur près le tribunal de Bab El Oued à l’encontre de 5 manifestants arrêtés en possession du drapeau Amazigh.

 

Il s’agit respectivement de trois manifestants originaires de Bouira, à savoir: Kacem Hamza, Okbi Akli et Lekhel Kamel ainsi que deux manifestants résidant à Aïn Benian, en l’occurrence, Idir Ali et Boudjemil Mohand.

La chambre d’accusation près la Cour d’Alger a été saisie, aujourd’hui, par un collectif d’avocats, de l’appel à l’encontre des ordonnances de placement en détention provisoire par le juge d’instruction près le tribunal de Bab El Oued (Tribunal de Baïnem),

Selon l’avocate et députée Fetta Sadat, « la chambre d’accusation a confirmé la décision du juge d’instruction de Bab El Oued ».

Le mandat de dépôt est, selon l’article 59 de la constitution, « une mesure exceptionnelle dont les motifs, la durée et les conditions de prorogation sont définies par la loi ».

Il est à noter que plusieurs militants sont toujours placés en détention provisoire sans être jugés.

Source : inter-lignes

Lire aussi  Zeghmati remet en cause la formation des magistrats

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici