La Cour suprême entame les poursuites contre Djamel Ould Abbès et Saïd Barkat

0

Les deux ex-hauts responsables, Djamel Ould Abbès et Said Barkat auront du fil à retordre. Quelques jours après leur renoncement à leur immunité parlementaire, les deux sénateurs se retrouvent dans le filet de la justice.

 

Sale temps pour les deux anciens ministres de la Solidarité nationale. En effet, le parquet près la Cour suprême a annoncé, dans un communiqué rendu publique ce jeudi 27 juin, avoir entamé des procédures de poursuite judiciaire contre Djamel Ould Abbès et Saïd Barkat.

« Suite au renoncement des deux sénateurs, Djamel Ould Abbès et Saïd Barkat, à leur immunité parlementaire conformément aux dispositions de l’article 127 de la Constitution, le parquet près la Cour suprême a entamé les procédures de poursuite judiciaire conformément au code des procédures pénales », souligne-t-on dans le communiqué.

Selon la même source, les deux anciens ministres de la Solidarité nationale ne seront pas seuls dans la « longue » liste des « accusés ». Le parquet affirme que d’autres personnalités (sans donner plus de précisions) seront également présentés devant la justice.

Le parquet explique, dans le même sillage, que les anciens hauts responsables sont poursuivis pour des soupçons de « dilapidation des deniers publics, conclusion de transactions en infraction de la législation et la réglementation en vigueur, abus de fonction et falsification de documents officiels ».

Il convient de rappeler, que les deux anciens ministres des travaux publics et des transports Boudjemaa Telai et Amar Ghoul, ont renoncé officiellement, ce jeudi, à leur immunité parlementaire. Ils seront dans quelques jours livrés, à leur tour, à la justice pour des affaires aussi lourdes que celles de leurs acolytes de l’ère Bouteflikienne.

Adsence Milieu article

Source : inter-lignes

POSTER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here