Les chefs d’accusation retenus contre Djamel Ould Abbes

2

Dans un communiqué publié lundi 8 juillet, le Procureur général près la Cour Suprême revient sur les chefs d’inculpation retenus contre l’ancien ministre et ex-sénateur, Djamel Ould Abbes.

Le procureur a retenu quatre chefs d’inculpation contre l’ex-haut responsable :
  • Dilapidation de deniers publics.
  • Conclusion d’un marché en violation des dispositions législatives et réglementaires en vigueur.
  • Octroi d’indus privilèges.
  • Abus de fonction.

2 Commentaires

  1. mdr, c’est le minimum que l’on peut retenir contre TOUT responsable habilité à gérer de l’argent public ou passer des marchés. Le système a été construit ainsi! même ceux qui ne veulent pas le faire y sont forcés, le seul moyen est de démissionner (pour les plus naïfs qui ont accepté ces postes) ou de ne pas briguer ces postes (pour les plus avertis). C’est comme si on décidait de condamner une personne pour change illicite de devise, chaque algérien qui a effectué un voyage à l’étranger serait coupable. Ils vont tous s’en tirer avec 6 mois et une amende. Pourvu qu’ils ne dénoncent pas ceux qui couvraient ces dépassements et avec qui ils partageaient.

  2. L algérien a la coruption dans le sang on la rendu l égale toute affaire egale difficulté egale coruption.abat les corrupteurs l algerie est salie détruite part ces voyous aucune pitié justice justice

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici