Selon Bengrina, « la bande » est toujours à la manœuvre dans les rouages de l’Etat

0
Source :

Algérie – En campagne avant l’heure, Abdelkader Bengrina a organisé ce samedi un rassemblement populaire à la salle omnisports de Chéraga, une ville située dans la banlieue ouest d’Alger.

Donné parmi les prétendants dont les dossiers de candidature ont été retenue par l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Abdelkader Bengrina, qui s’est autoproclamé favoris il y a quelques semaine, endosse le costume du vainqueur.

Ce matin devant ses partisans, il a prétendu que « la bande » gérait toujours certaines institutions de l’Etat. Pour étayer ses propos, il cite le cas de quelques directions locales des transports.

Ces dernières ont, selon lui, refusé d’attribuer plus de deux cars à ses partisans, pourtant nombreux, pour le faire à Alger. Il n’a pas, toutefois, cité nommément ces directions, ni d’ailleurs les autres institutions infectées par le virus de « la bande ».

Lire aussi  Six mois de prison ferme contre 20 détenus : Encore de lourdes peines au tribunal de Sidi M’Hamed

Lors de son meeting de pré campagne, Benrgina a préféré galvaniser ses troupes, en appelant à ne plus remettre le sort de la jeunesse aux symboles de la bande. Qui sont ces symboles ? Qui visait-il ? Seul, abdelkader Bengrina sait. Ou pas…

Source :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici