Pour avoir fourni des images de manifestations, un journaliste d’Al Jazeera a été mis en prison

Le journaliste algérien Sofiane Merakchi a été mis en prison jeudi 26 septembre. D’après son avocate, les autorités lui reprochent d’avoir fourni des images des manifestations du vendredi 20 septembre à la chaîne Al Jazeera et d’autres médias étrangers.

Le journaliste algérien et correspondant de la chaîne de télévision libanaise Al Mayadeen, a été mis en détention, le jeudi 26 septembre, dans la prison d’El Harrach à Alger, a affirmé son avocate Maître Fatima-Zohra Benbraham au site d’informations TSA.

Sofiane Merakchi a été interpellé par la gendarmerie dimanche après que les bureaux où il travaille pour Al Mayadeen ont été perquisitionnés. Le journaliste n’a plus été relâché, il est demeuré à la gendarmerie pour interrogatoire plusieurs jours avant que l’information de sa mise en mandat de dépôt ait été annoncée par son avocate, jeudi 26 septembre.

Lire cet article  Lalla Hasnaa, la sœur du Roi Mohamed VI au cœur d’un scandale

Selon l’avocate, les autorités algériennes reprochent à Sofiane Merakchi d’avoir fourni des images des importantes manifestations qui ont eu lieu vendredi 20 septembre dans tout le pays à la chaîne Al Jazeera et d’autres médias étrangers.

Merakchi était journaliste à la Radio publique algérienne, qu’il a quittée pour devenir le producteur, notamment selon TSA, des chaînes de télévision France 24 et RT.

Par ailleurs TSA avance que Merakchi serait poursuivi pour « utilisation d’une technologie permettant la diffusion en direct pour le compte de télévisions étrangères sans agrément » et « incitation à attroupement à travers la chaîne de télévision Al Mayadeen ».

Lire cet article  Justice : Hamid Melzi condamné à 5 ans de prison ferme !

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS