Pour Benabderrahmane la Banque européenne pour la reconstruction et le développement doit offrir son expertise à l’Algérie

AlgérieEn octobre dernier, l’Algérie est devenue membre de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD). Cela marquait le début d’un nouveau partenariat entre l’Algérie et les fonds d’investissement européens.

Ce jeudi 02 décembre, le Premier ministre Aïmene Benabderrahmane a eu un entretien par visioconférence avec Odile Renaud-Basso qui n’est autre que la présidente de la BERD. Selon un communiqué émanant de la primature, les deux personnalités ont discuté sur divers points.

Il fut notamment question de mettre en avant les paramètres qui doivent permettre à l’Algérie de finaliser son processus d’adhésion à la BERD. Ce fut aussi l’occasion pour le Premier ministre de présenter à madame Renaud-Basso le plan de développement de l’Algérie avec ses divers axes.

Lire aussi :
La Tunisie fait face à son 1er cas du variant Omicron

La BERD va accompagner l’Algérie

Ce plan doit permettre à l’Algérie de dynamiser son économie qui est confrontée à de multiples défis et d’amorcer un véritable développement. Aïmene Benabderrahmane a mis en avant les potentialités du pays en insistant sur le fait que des réformes ambitieuses furent enclenchées pour faire de l’économie algérienne une référence.

Benabderrahmane a également mis l’accent sur la bonne capacité de son gouvernement à mobiliser les ressources financières grâce à des méthodes innovantes. Au cours de l’entretien, le Premier ministre a appelé l’institution économique européenne à mettre à disposition son expertise au profit de l’Algérie, toute chose qui permettra de déboucher sur de nouvelles perspectives. Madame Odile Renaud-Basso a réaffirmé la disponibilité de son institution dans l’accompagnement de l’Algérie dans son processus de transformation économique.

 

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL