Pourquoi La Tribune de Genève a-t-elle menti sur l’état de santé de Bouteflika ?

0
Pourquoi La Tribune de Genève a-t-elle menti sur l’état de santé de Bouteflika ?

Par Karim B. – On ne s’attendait plus à voir le président Bouteflika assis sur son siège et recevant les plus hauts responsables politiques à Zéralda. La description qui avait été faite de son état de santé laissait les Algériens perplexes quant à sa capacité même à prendre l’avion pour regagner l’Algérie. Certaines voix mal informées ou malintentionnées l’avaient même donné pour mort, en voulant pour preuve des préparatifs qui auraient eu lieu du côté du cimetière d’El-Alia.

La Tribune de Genève n’a pourtant pas eu recours aux précautions d’usage en s’interrogeant ou en donnant l’information au conditionnel. Le journal a, au contraire, affirmé s’être référé à une source médicale, donnant une description précise du «cas» Bouteflika. Le quotidien genevois a-t-il été induit en erreur ou a-t-il cherché à manipuler l’opinion publique algérienne à des fins inavouées ?

La Tribune de Genève, mais aussi la chaîne saoudienne Al-Arabyia, expliqueront peut-être ce «faux scoop» car le président Bouteflika n’a pas paru plus mal en point qu’il ne l’était lors de sa dernière apparition. Mieux, il semble avoir récupéré et être en meilleure forme, bien que sa lourde maladie ne lui permette effectivement pas de se maintenir au pouvoir comme il l’a lui-même admis dans son message, ce lundi.

Beaucoup d’encre a coulé au sujet du séjour helvétique de Bouteflika. L’hôpital où il avait été admis avait été harcelé par des Algériens qui voulaient s’informer directement auprès des responsables de l’établissement hospitalier vu le black-out imposé par les autorités. Intrigués par l’absence de réaction du chef de l’Etat malgré les gigantesques manifestations l’appelant à ne pas briguer un cinquième mandat, les Algériens ont été jusqu’à suivre l’itinéraire de l’avion présidentiel depuis son décollage à Boufarik jusqu’à son atterrissage sur le tarmac de l’aéroport de Genève et son retour en Algérie.

  1. B.             

 

Source : algeriepatriotique

algeriepatriotique