Pourquoi les billets d’Air Algérie sont-ils si chers ?

AlgérieL’avènement de la crise sanitaire du coronavirus en 2020 a eu des répercussions sans précédent sur l’économie mondiale. Tous les secteurs d’activités ont été plombés par la covid-19. S’il y a bien un secteur qui fut terriblement affecté, c’est bien celui des transports et notamment le transport aérien.

Les pertes enregistrées par les acteurs du domaine du transport aérien se chiffrent à des milliards. Jamais l’industrie de l’aviation n’a connu pareille dépression en un laps de temps aussi court. Lorsque la pandémie de la covid-19 est survenue, aux quatre coins du monde, les avions sont restés cloués au sol pendant de nombreuses semaines.

Les voyageurs ne pouvaient pas bouger et il n’y avait que le fret qui pouvait être transporté. La compagnie nationale Air Algérie n’a pas échappé aux dures conditions imposées par la crise sanitaire du coronavirus. Présentement, le fleuron de l’aviation civile algérienne est en grande difficulté financière.

Il n’y a pas très longtemps, les dirigeants de la compagnie nationale ont lancé un appel à l’aide à l’État. Les autorités quant à elles ont estimé qu’il était plus que temps qu’Air Algérie ouvrent son capital à des investissements privés. Actuellement, il ya un autre paramètre qui ne joue pas en la faveur d’Air Algérie qui est la cherté des billets de la compagnie.

L’aveu du ministre des transports

À cause du prix trop élevé des billets d’avion, ils sont nombreux ces algériens qui ont mis une croix sur la possibilité de voyager en avion à court terme. Dans l’ensemble, presque toutes les compagnies aériennes ont procédé à une augmentation des prix de leurs billets après la réouverture des frontières. Il fallait bien amortir les pertes occasionnées par la covid-19.

Au cours d’un récent entretien avec nos confrères Echorouk News, le ministre des Transports, monsieur Aïssa Bekka a reconnu que le prix des billets rencontrés au niveau d’Air Algérie est excessivement cher pour l’Algérie moyen dont le pouvoir d’Achat est en souffrance ces derniers temps. Il ajoutera que sur certains vols, les prix sont tout simplement inaccessibles pour bon nombre d’Algérie.

Cependant, Air Algérie n’entend pas procéder à un réajustement des prix tout simplement parce que les caisses de la compagnie sont dans le rouge. La gestion d’Air Algérie est totalement obsolète et le ministre l’a clairement reconnu. Un mécanisme de sauvetage de la compagnie est en train d’être élaboré et cela est sans doute la dernière chance pour Air Algérie de se relever.

 

Lire aussi :
Les espagnols très inquiets à cause de leur dépendance énergétique vis-à-vis d’une « Algérie instable »

 

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL