« Pourquoi Said Bouteflika aurait-il eu confiance en Khaled Nezzar ? »

2

Khaled Nezzar a révélé hier sur les plans que fomentaient Saïd Bouteflika pour garder le pouvoir. Qu’est-ce que cela signifie ?

Mohamed Khalfaoui, ancien officier supérieur de l’ANP à la retraite : En tant que telle, on peut dire que c’est une sortie salutaire, parce qu’elle vient confirmer, pour ceux qui doutaient encore, de l’existence d’une mafia politique qui tente de briser l’élan vers un changement. C’est salutaire même si c’est venu quelque peu en retard.

Pourquoi Saïd Bouteflika a-t-il demandé conseil à Khaled Nezzar ?

M. Nezzar est quand même un général qui a travaillé dans des situations particulièrement difficiles. Vu son expérience et sa connaissance des situations et de l’institution militaire, il devient un conseiller un peu particulier. La question, on aurait pu se la poser autrement : pourquoi (Saïd Bouteflika) aurait-il eu confiance en M. Nezzar ? Ce qui ne manque pas d’impliquer M. Nezzar dans ce groupe, quoique j’ai du respect pour le général, mais ça laisse supposer qu’il appartient à ce fameux groupe. Sinon quand on n’a pas confiance en une personne, on ne peut pas lui poser ce genre de question, très délicate par ailleurs.

Justement, la sortie de Nezzar n’est-elle pas une manière de se dédouaner ?

Pas du tout. M. Nezzar c’est un homme de l’armée, c’est un homme qui a fait ce qu’il a pu- maintenant ses pairs le jugeront, pas moi- et donc de mon point de vue il a voulu aider le chef d’état-major à prendre des mesures.

Saïd Bouteflika a même tenté de destituer le chef d’état-major. Est-ce que c’est cela qui a poussé Gaid Salah à appeler à l’activation de l’article 102 ?

Saïd Bouteflika, qui nous a gouvernés pendant sept ans, a certainement eu cette idée- et d’ailleurs, la chose a circulé-, dans le but de mettre le pays à feu et à sang. L’enjeu pour lui n’est pas l’Algérie mais leurs biens et les fortunes mal acquis. Nezzar a eu ce sursaut pour conforter et aider Gaid Salah, c’est à son honneur, même si c’est venu en retard je le répète. Les poursuites lancées par la justice sont, je pense, destinées à neutraliser les éventuels soutiens financiers ou autres de ce groupe de conspirateurs.

Quelles pourraient être les retombées immédiates des révélations de Nezzar sur Saïd Bouteflika?

Le sens commun c’est que le procureur d’Alger se saisisse de cette question-là, ordonner l’arrestation de Saïd Bouteflika et le juger, parce qu’il menace la sécurité nationale et il n’y a pas de chose plus condamnable que ceci. Il ne faut pas attendre le chef d’état-major, il faut agir. Maintenant s’il y a un deal entre Bouteflika et les responsables actuels pour préserver sa famille quels que soient les crimes dont elle s’est rendue responsable, cela revient à faire preuve de haute trahison vis-à-vis de la nation, et là aussi c’est inacceptable.

2 COMMENTS

  1. Tiens encore un chien galeux payé par le caporal dafiste pour venir prendre la défense d’un criminel et voleur de trésor publique..

  2. Nezzar avec son merdia algerie patriotique sont en train de détourner la caméra vers d’autres objectifs pour sauver leur fortune et leur crimes. Peuple Algérien ne te laisse pas berner par ce gros corrompu nezzar et ses rejetons. Vous allez voir que gaid Salah ne va pas le viser car lui aussi il a trompé dans les magouilles et corruption. J’espère que Said Bouteflika divulguera les dossiers aux médias étrangers. Car nos médias expression, réflexion, El watan, liberté, El moukherid, dépêche de kabilye, etc, tous des merdia incompétents sont des corrompus et ont retourné leur veste. Tel les putes.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here