POURSUIVI POUR FAUX ET USAGE DE FAUX : Le procès de Ali Haddad fixé pour le 20 mai prochain

0

La scène médiatique promet d’être chaude la semaine prochaine avec le début du procès de l’homme d’affaires, ex-président du FCE, Ali Haddad. Programmé pour le 20 mai prochain au tribunal de Bir Mourad Raïs, le procès promet d’être au centre de l’actualité, essentiellement, avec les multiples affaires déclenchées récemment par la justice. Ali Haddad, qui a démissionné de la présidence du FCE peu de temps après le début du mouvement populaire, a été arrêté par les services de sécurité, le 31 mars dernier, au niveau du poste frontalier Oum T’boul, alors qu’il s’apprêtait à quitter le pays à destination de la Tunisie. Appréhendé en possession de deux passeports ainsi que de la somme de
5 000 euros alors que la législation en matière de change stipule qu’au-delà de 1 000 euros, le voyageur est tenu de faire une déclaration à l’entrée et la sortie des frontières du pays. Le concerné sera jugé, ainsi, pour faux et usage de faux. Pour rappel, au moment de sa tentative de sortir du pays, la liste des personnalités interdites de sortie du territoire n’était pas encore dévoilée. Il semblerait que la tentative de quitter le territoire national soit intervenue quelques heures avant l’émission de cette ISTN qui concerne plusieurs hommes d’affaires. Ainsi, ça serait une tentative avortée d’évasion.
Le procès d’Ali Haddad intervient dans un climat d’incertitudes qui plane sur le pays, au moment où de folles rumeurs circulent autour d’autres affaires judiciaires, impliquant de hauts cadres de l’état, ainsi que des hommes d’affaires.
Lamia B.

Source : lecourrier-dalgerie

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here