in

PRÉSENCE DES ENTREPRISES CHINOISES EN ALGÉRIE : Le commerce, l’infrastructure et peu d’IDE

Selon le site Liberte-Algerie, une cinquantaine d’entreprises chinoises sont activent en Algérie. Leur présence dans les secteurs de production et de transformation était, jusqu’ici, quasi nulle.

Une enquête de la Banque africaine de développement a indiqué qu’une cinquantaine d’entreprises chinoises ont raflé l’essentiel des projets de la commande publique, d’une valeur de 20 milliards de dollars. L’appétit vorace des Chinois pour les projets d’infrastructure en Algérie ne s’est pas estompé depuis, puisque les entreprises chinoises continuaient d’accéder, à coups de plusieurs milliards de dollars, à d’importants contrats dans le BTP, dont le port d’El- Hamdania à Cherchell et la Mosquée d’Alger.

Les Chinois sont également omniprésents depuis peu , dans les contrats miniers, en raflant le projet de développement du minerai de fer de Gara Djebilet et les gisements de phosphate situés à Tébessa.

Les projets attribués aux entreprises chinoises, aussi bien dans le BTP que dans les mines et les hydrocarbures, se chiffrent à plusieurs dizaines de milliards de dollars sans que ceux-ci contribuent à absorber le chômage et à améliorer l’offre domestique en biens et services aux fins de réduire le recours aux importations

Partagez l'article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *