Présentation du plan d’action du gouvernement : Voici ce qu’a dit Benabderrahmane

Algérie Le premier ministre et ministre des finances Aimene Benabderrahmane s’est exprimé à propos du plan d’action du gouvernement. Selon lui, le chef de l’État Abdelmadjid Tebboune met le citoyen et ses “aspirations” au cœur des politiques publiques.

“Pour la 1e fois en Algérie, il a été procédé en vertu de la Constitution de 2020 à la consécration du droit du citoyen à introduire des doléances et à obliger l’Administration à y répondre”, déclare le premier ministre. Pour cela Benabderrahmane a indiqué que : “le Gouvernement s’attèle à la mise en place des mécanismes pratiques y afférents, à travers l’installation de cellules d’accueil des citoyens au niveau de l’ensemble des organismes et administrations publics”.

Dans le même sillage il ajoute qu'”actuellement, il est procédé dans le cadre d’une Commission ministérielle conjointe, au lancement d’une plateforme numérique nationale unifiée. Et ce, en vue du dépôt des doléances des citoyens, laquelle leur permettra de suivre la traçabilité de ces doléances et leur traitement. Et fait obligation à tous les organismes publics de les trancher”.

Lire cet article  Propos d'Emmanuel Macron : Alger ne décolère pas contre la France

“le plan d’action du gouvernement répondait à la mise en place d’un calendrier pour l’élaboration des textes d’application”

D’après Benabderrahmane, l’élaboration du registre national unifié touchait à sa fin. Rappelant que ce Plan s’est focalisé sur “le renforcement de la cohésion sociale par l’augmentation et le soutien du pouvoir d’achat des citoyens et l’amélioration de la prise en charge des catégories défavorisées dont les personnes aux besoins spécifiques et celles âgées ainsi que les familles sans revenus ou à faibles revenus”. En effet, le gouvernement a pris l’engagement d’élaborer un processus de réforme du modèle d’aide pour un ciblage social.

En ce qui concerne la question dans l’application des lois sur le terrain du fait du retard dans l’élaboration de leurs textes d’élaboration, Benabderrahmane a annoncé que leur élaboration sera désormais “obligatoire” ainsi que de façon parallèle. Il a laissé entendre par ailleurs que “le plan d’action du gouvernement répondait à la mise en place d’un calendrier pour l’élaboration des textes d’application”. Enfin sur la question économique, le chef du gouvernement a annoncé que la révision sur la monnaie et le crédit touchait à sa fin”.

Lire cet article  Lutte contre le Coronavirus : Lamamra à Addis Abeba pour discuter des perspectives

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS