Présidentielle de 2019 : les messages de Bouchareb

Présidentielle de 2019 : les messages de Bouchareb

DIA- 13 janvier 2019: Le Coordonnateur de l’instance dirigeante du parti du Front de libération nationale (FLN), Mouaad Bouchareb, a délivré des messages clairs en ce qui concerne les élections présidentielles du mois d’avril prochain. Bouchareb a mis fin à la polémique sur le report de ces élections ou du prolongement du mandat du président de la République, Abdelaziz Bouteflika qui dirige le pays depuis 1999.
Après que certaines parties eurent lancé un  débat sur le report ou non des élections, Bouchareb a apporté des mises au point en annonçant que son parti se prépare au prochain rendez-vous électoral qu’il qualifie d’important. En d’autres termes, les élections auront bel et bien lieu.
Mieux encore, Bouchareb a précisé que le FLN sera toujours au Pouvoir. Evitant de se lancer dans le débat sur un éventuel 5ème mandat comme ce fut le cas de son prédécesseur Djamel Ould Abbes, l’actuel patron du FLN a signifié que le futur Président sera issu du FLN.
Si le président Bouteflika se présente à sa propre succession, il sera certainement élu et c’est le FLN qui en sortira vainqueur dans la mesure où le Président Bouteflika est président du FLN. Au cas où il y aurait un autre scénario, le futur président sera issu du FLN qui vient de confirmer son hégémonie en tant que première force politique du pays après avoir remporté les élections de l’APN et du Conseil de la nation.
« Le parti est en passe de se préparer pour les présidentielles, d’autant qu’il jouit d’une grande expérience dans la gestion des élections et se trouve toujours prêt pour contribuer au succès de cette élection », a-t-il dit.
Auparavant, Bouchareb avait mis fin à toutes les supputations quand il a indiqué que le président de la République convoquera le corps électoral à la fin de ce mois de janvier en prévision des prochaines présidentielles.
Les sorties de Bouchareb auront tourné en bourriques ceux qui faisaient de fausses annonces sur le 5e mandat et les élections présidentielles, à leur tête le président du TAJ, Amar Ghoul, le président du MSP, Abderrezak Makri et la SG du PT, Louiza Hanoune, sans oublier Ould Abbes qui avait mené tout le monde en bateau avant d’être dégommé d’une manière peu élégante du FLN.
Amir Hani
 
 
 

Source : Dia Algerie

Dia Algerie