Présidentielle en France : Macron tout en feu tacle Éric Zemmour et reprend ses thèmes sur l’immigration

Algérie –Apparemment, la campagne électorale lancée sur des thèmes imposés par l’extrême droite, notamment par Éric Zemmour, bat son plein en France. Les candidats d’autres courants politiques deviennent réactifs et se positionnent par rapport à ces thèmes. C’est le cas, d’ailleurs, du président français, qui s’est exprimé dans une longue interview diffusée le 15 décembre. Emmanuel Macron y a répondu indirectement à Éric Zemmour sur le thème de l’immigration.

Le président français, qui ne s’est pas encore déclaré candidat à sa propre succession, a affirmé concernant l’immigration que « Quand on parle de ces phénomènes, mieux vaut d’abord regarder les chiffres ».

Immigration en France: Macron s’attaque à Zemmour

Il a ajouté : « Depuis la fin du 19e siècle, nous sommes une nation d’immigration, avec une part de cette immigration qui s’est intégrée par le travail ». Emmanuel Macron explique que l’immigration « est là, et elle est là parce que nous avons souvent fait appel à elle pour travailler, pour des tâches que les Françaises et les Français ne voulaient plus faire ».

Il a souligné que cette immigration a « aidé à la croissance de notre pays, à avancer. Quand j’entends des absurdités consistant à dire immigration zéro… Il n’y a jamais eu d’immigration zéro, ce n’est pas vrai. […] Je ne crois pas au grand remplacement, il n’est pas là ».

Cette réponse d’Emmanuel Macron est destinée à déconstruire les arguments d’Éric Zemmour, qui a axé sa campagne sur ce thème. Cependant, comme à son habitude, Emmanuel Macron, qui manie l’art du compromis, admet que « ce qui est vrai, c’est que ces dernières décennies, nous n’avons pas bien intégré ».

Macron cherche un compromis à l’immigration

« Notre économie n’était pas assez forte, nous n’avons pas adapté nos efforts pour intégrer, et nous avons eu une politique qui a consisté à construire des quartiers où on mettait toutes les difficultés au même endroit. On a ségrégué notre pays. Cela a été trois erreurs, nous sommes en train de les corriger progressivement », explique t-il.

Macron constate que « depuis quelques années, l’immigration augmente ». Il explique que « la réponse n’est pas de dire qu’il va y avoir un grand remplacement », plutôt « d’aider les pays d’origine et de transit ».

Lire aussi :
Abdelmadjid Tebboune depuis Tunis : « l'Algérie est un prolongement de la Tunisie »

Macron veut un espace Schengen politique

Le président français ajoute que pour solutionner ce problème, il faut réformer l’espace Schengen. « Je veux créer un Schengen politique. Ce que nous avons fait pour l’euro, nous devons le faire pour nos frontières ».

« Les frontières de l’Europe ont un sens, nous devons les protéger, mettre plus de gardes aux frontières, et casser les réseaux de trafiquants », propose Emmanuel Macron, qui assure « nous aurons besoin de cette immigration de travail qui est limitée, choisie, maîtrisée, pour faire tourner notre économie. Mais en même temps, nous avons besoin d’une Afrique qui réussit. Il faut les deux ensemble si nous voulons faire face à ce défi ».

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL