Présidentielle : Une minorité refuse l’élection, selon les candidats

3

Lors du premier jour de la campagne électorale, les candidats à la Présidentielle du 12 décembre se sont adressés aux partisans de l’annulation de ces élections, les qualifiant de minoritaires.

Le premier qui a commencé, c’était le président du parti de talai EL Houriat, Ali Benflis, qui s’est  focalisé lors de son premier meeting hier à Tlemcen sur les partisans du « non » à la tenue des élections, ont expliquant qu‘il n y’ a pas d’autres solutions pour sortir le pays de la crise.

Pour Ali Benflis « si nous suivrons les partisans du non, si on ne part pas aux élections, que faire ? » s’est-il interrogé. On ne va pas rester figé quand même » a-t-il ajouté.  Benflis a rappelé que « la crise économique nous encercle la crise sociale aussi », et donc « vous voulez qu’on appelle les étrangers pour nous donner des leçons » s’est-il adressé aux partisans du Hirak qui demande l’annulation des élections.

Lire aussi  Le RND exprime sa satisfaction quand à la création du comité d'experts chargé de la révision de la Constitution

Pour le candidat, Abdelmadjid Tebboune, qui s’exprimé ce matin à la radio, « c’est la minorité des citoyens qui refusent les élections ». Cette minorité, « on respecte son avis », mais « elle aussi doit respecter l’avis de la majorité».

Cet avis est aussi le même pour le candidat du RND, Azzedine Mihoubi, qui a souligné hier depuis Adrar, que « si une partie des Algériens ne voit pas en la Présidentielle une solution, la majorité d’entre eux demeure consciente qu’il n’y a de solution pour l’Algérie qu’à travers des élections », a tenu à préciser M. Mihoubi lors d’un premier meeting dans le cadre de la campagne électorale.

Lire aussi  Yennayer 2970 : La wilaya de Tipaza abritera les festivités officielles et nationales

En effet, les candidats, à la présidentielle ont entamé hier la campagne électorale, sous une tension, et ont fait face à des mouvements de protestation, ou parfois il fallait l’intervention des forces de l’ordre pour assurer la sécurité de leur meeting.

Source :

3 Commentaires

  1. Non seulement ils sont sourds, en plus ils sont aveugles !!!
    Le jour de gloire du Hirak arrive à grands pas !

  2. @bibi naten yaw
    Une minorité qui de nourrit de figues sèches trempées dans l’huile d’olive et une boulette de chemma sous la lèvre, prétend dominer le pays de 40 millions, a aidé les Maroqis à accéder au pouvoir en 1999 et a ruiné l’économie pendant 20 ans, rendant l’Algerie dependante du FMI.
    20 ans après la mainmise des Kabyles dur tous les rouages de l’etat, la vente des entreprises aux Kabyles, l’octroi des réserves de devises à crus qui sont en prison, avec toutes les terres arables et les richesses du pays, alors que le pays s’apprête à élire son président, tu viens ’ouvrir ta sale gueule à l’haleine de chacal pour prôner la transition alors que tu as un grave problème de transit intestinal: dès que tu entends “Algérie unie, chiuhadas, langue arabe, islam, drapeau Vert-Blanc-Rouge”, tu es pris de diarrhée sanguinolente et de rage incontrôlée.
    D’après le docteur Saladin qui te suis, tes hémorroïdes s’aggravrnt. Ton entêtement t’empêche à suivre son conseil de tremper ton doigt dans l’huile et te l’enfoncer dans l’anus. c’est que vraiment vous les mouches vous êtes des déchets de l’humanité.
    Quant à me faire vivre toz et double toz je vis grâce à mon travail moi je ne suis pas un suceur comme vous qui pendant 20 ans sucez ke sang de l’Algérie volé par Rebrab, Hadad, Tahkout, Benhamadi, Ghoul, Mazouzi, Kouninef et autres Kabyles prédateurs.
    . Allez va continuer ton boulot de mouche infiltré dans les manifestations payer une misère pour défendre toutes les pourritures comme Saïd Saadi le sioniste, les Belabes, tabou, bouchachi, ait larbin… de cette terre.

  3. Oui Mrs seulement ce que vs considetez de minorité représente plus de 95% de la population Algérienne. Cela s’appelle du déni de la réalité.
    40 mardis 41 vendredis les soirées du ” mahrez” à travers tout le territoire, toutes les wilayat, les faire, les communes du pays regroupent des dizaines de millions d’ Algériens pour rejeter cette dictature militaire et demandent le changement de régime.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici