Présidentielles : Abdelaziz Belaid présente son programme électoral

3

Le candidat à la présidentielle du 12 décembre, Abdelaziz Belaid a présenté, jeudi à Alger, son programme électoral qui s’articule principalement sur « des réformes profondes répondant aux aspirations du peuple algérien ».

Ayant pour slogan à sa campagne, « le peuple décide », le candidat Belaid s’est engagé qu’une fois élu président de la République, il œuvrera à bâtir « des institutions fortes reflétant la place de l’Etat algérien », et « consolider l’appartenance nationale tenant compte des dimensions maghrébine, régionale et internationale ».

Le candidat s’est engagé, à cette occasion, à éliminer la corruption, consacrer la démocratie participative et concrétiser « un contrôle effectif à l’aide des différents dispositifs ». Faisant état d’autres propositions incluses dans son programme pour l’éradication du chômage et la revalorisation des salaires des fonctionnaires, M. Belaid a souligné la consécration des droits du citoyen à savoir la prise en charge sanitaire et le logement en sus de la promotion des droits de la Femme.

Lire aussi  Le sort de Mihoubi à la tête du RND connu le 10 janvier !

Il a également proposé la création d’une instance dédiée à la communauté algérienne établie à l’étranger afin de faciliter l’intégration des enfants de la communauté au processus de la réforme économique en tirant profit de leur compétence et expérience.

Par ailleurs, M. Belaid s’est engagé de garantir l’indépendance de la Justice et d’opérer « des amendements » sur la loi de l’information, tout en assurant la transparence en matière de répartition de la publicité. « L’Algérie a un rôle stratégique dans la région », a-t-il déclaré, relevant l’existence des parties extérieures et intérieures « souhaitant nager en eaux troubles » et que « les algériens ayant donné des leçons à travers le Hirak populaire pacifique sont conscients de ces défis ».

Lire aussi  Abdelmadjid Tebboune reçoit le moudjahid Youcef El Khatib
Source :

3 Commentaires

  1. Qu’attendez vous d’ex vautours du système mafieux Bouteflikienne, il mange avec les loups et il pleure avec les bergers, il faut être débile pour croire à vos mensonges

  2. Quant aux droits des femmes …
    J’invite ce monsieur à ne pas introduire en Algerie la guerre mystique entre hommes et femmes initiée par des féministes dont l’objectif est d’éliminer jusqu’aux caractéristiques naturelles, physiologiques et psychiques, entre les genres masculin et féminin.

    Je l’invite à ne pas pratiquer la politique qui consiste à faire des “promesses de campagne” mais à prendre des ENGAGEMENTS qui engagent sa responsabilité : s’il dévie d’un yota dans l.’exercice de la fonction présidentielle, il accepte d’en être démis. Même invitation adressée aux autres candidats évidemments.

    J’invite les femmes à ne pas se laisser lier avec des promesses ; elles savent sans doute qu’elles valent mieux que des promesses. Les qualités morales des candidats devront être leurs seules références. Pour les hommes aussi d’ailleurs ! Mais ils ont la faiblesse d’être plus communautaires. Ils sont plus liés entre eux par un sentiment de loyauté de clan. En politique, cela donne des issabates …

  3. Je complète : que le congé de maternité soit de 1 à 3 ans selon les circonstances familiales. Rémunéré au minimum au smig en plus des prestations familiales habituelles.
    Produire un citoyen commence avec des conditions initiales qui garantissent l’équilibre psychique.

    Balloter un nouveau né parce que sa mère est obligée de travailler, l’exposer au stress de sa mère, condamne un enfant à un état de stress “naturel” en attendant celui du rythme scolaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici