in

PROCESSUS DE RÉFORMES NATIONALES : Makri affiche la participation du MSP

Le président du Mouvement de la société pour la paix (MSP), Abderrezak Mokri, a affirmé que son parti participera au processus de réformes nationales à travers la formulation de propositions subjectives et constructives » à même de contribuer à la réalisation de l’entente nationale et du développement global dans différents domaines.

S’exprimant, lors des travaux de 4ème session ordinaire du Conseil national consultatif, Makri a souligné que le MSP sera un partie prenante dans le dialogue collectif consacré au processus de réformes nationales auxquelles a appelé le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, en vue de l’édification d’une Algérie nouvelle conformément au référentiel du communiqué du 1er novembre servant l’intérêt de tous notamment les générations futures « , appuyant sur l’importance de l’amendement de la Constitution et l’actualisation de toutes les autres lois. Il a affirmé, dans ce cadre, que son parti politique contribuera, aux côtés des parties concernées, à  » l’enrichissement de la Constitution à travers la formulation de proposition relatives essentiellement à la nature du régime politique et la majorité parlementaire, la régularité et la transparence des élections et la lutte contre la corruption, outre le rôle de la société civile, la création d’associations, l’indépendance de la justice, la liberté de l’expression et l’ancrage des principes de citoyenneté et d’une véritable démocratie « .

Evoquant le Hirak populaire, le président du MSP a mis en avant les résultats réalisés par ce Mouvement, appelant au rejet de la haine, du régionalisme et du racisme, outre de renforcer l’unité nationale.Il a souligné la nécessité d’adopter une vision globale pour renforcer la cohésion sociale et préserver l’histoire, la culture et la civilisation de la Nation, mettre fin au régionalisme et renforcer l’appartenance maghrébine, arabe et islamique et oeuvrer en faveur du renforcement du partenariat avec l’Afrique et avec les autres pays au service des intérêts communs. Par ailleurs, le leader des islamistes a insisté sur la nécessité de poursuivre la lutte contre la corruption qui s’est infiltrée, au cours des dernières années, dans tous les domaines et les secteurs, soulignant que « l’éradication de ce phénomènes dangereux, qui nécessite beaucoup de temps et la conjugaison des efforts de toutes les compétences et les hommes fidèles et intègres.

Concernant le volet économique, il a souligné l’importance « de la contribution de tous pour réaliser le développement global et oeuvrer pour éviter la dette et renforcer et consolider les entreprises économiques et soutenir l’investissement locale et externe, et la création des postes d’emploi et la lutte contre la pauvreté et la marginalisation à travers la présentation de visions et de projets claires et étudiés ainsi que l’exploitation des compétences et le renforcement de la bonne gouvernance.

Sur le plan diplomatique, le président du MSP a exprimé, encore, le soutien de sa formation politique à la diplomatie algérienne officielle par rapport à la crise en Libye prônant son règlement par la voie du dialogue entre libyens sans ingérence étrangère. Abderrezak Makri a, d’autre part, salué la visite du président turc, Recep Tayyip Erdogan en Algérie annoncée pour la semaine prochaine. Maakri a souligné que  » nous encourageons le choix de l’Algérie dans son rapprochement avec des pays comme la Chine, l’Iran la Turquie et la Russie « . Pour lui, cet axe international convient pour l’Algérie pour faire face aux défis internationaux et ses propres enjeux économiques. A.M.

 

One Comment

Leave a Reply
  1. Subjectives ou Sugestives ou OBJECTIVES !!!

    ex Alliance presidentielle, ses predecesseurs se sont enrichis, il veut a son tour….

    L’argent de la Turquie ne lui suffit plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *