Quand des étrangers sans papiers  se passent pour des Algériens en France

Algérie -L’un des sujets au cœur de la crise algéro-française vient de refaire surface. Les migrants clandestins restent un sujet critique pour le pays d’origine, mais aussi pour le pays hôte. Ces derniers atteignent les frontières illégalement et mènent une vie extrêmement difficile dans une fuite continue de la police, car une fois arrêtés, ils seront rapatriés.

Selon les responsables de l’Hexagone, la décision de réduction radicale du nombre de visas que l’Algérie a boudé était une réponse à « l’inertie » de l’Algérie quant à la récupération de ses ressortissants en situation irrégulière. En effet, au sein de la police aux frontières (PAF), ils sont chargés d’accompagner les étrangers reconduits. Ces derniers ont alors expliqué, dans une déclaration au média fanais Le Progrès , la difficulté d’expulsion des étrangers en situation irrégulière . Pour mettre en œuvre les décisions d’expulsion, il faut avoir un laissez-passer consulaire du pays d’origine. Pour ce faire, sa nationalité doit être définie et son pays d’origine doit le reconnaître comme ressortissant. 

Lire aussi :
Alerte Météo: des vents "forts" sur plusieurs régions de l'Algérie à partir de lundi matin

« On ne peut pratiquement plus éloigner les ressortissants d’Algérie , de Tunisie et du Maroc. Sur un énormément de difficultés avec l’Algérie. Comme on a du mal à les faire partir, les expulsables se disent algériens . À nous de prouver de quelle nationalité ils sont. Certains donnent quinze alias différents », a expliqué un employé de la PAF. la personne fait objet d’une obligation de quitter le territoire français (OQTF), elle est mise dans un centre de rétention administrative (CRA) et lorsque son séjour dans ce centre arrive à terme et qu’elle n’a toujours pas reçu de laissez-passer consulaire, elle est remise dehors, pour ensuite être rencontrée, reconduite et rebelote.Ainsi un cercle vicieux se crée ;

Malgré tout, certains trouvent qu’il faut mettre en place des règles plus drastiques pour résoudre ce problème, d’autres disent qu’il faut tout simplement les lever et les intégrer dans la société, au lieu de régulariser ce cercle sans fin, déployant des efforts astronomiques, en vain.

 

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL