Quand Le Pen étale son humanisme religieux durant la Guerre d’Algérie

8

Le fondateur du Front national, le parti de l’extrême-droite française, est revenu sur la «Guerre d’Algérie» dans un entretien accordé au média des identitaires ultranationalistes Riposte Laïque. Le journal en ligne, qui a interviewé l’ancien militaire à l’occasion de la parution de ses mémoires, essaye de redorer le blason de celui qui fut un fervent défenseur de l’Algérie française et de la torture dont il a justifié l’usage durant la colonisation.

«Jadis, en Algérie, vous aviez refusé de jeter à la mer les corps de combattants musulmans et décidé de les enterrer, en respectant les rites de leur religion», commente le journaliste, avant de lui poser la question : «D’où vous vient ce respect, bien loin des caricatures souvent outrancières – pour ne pas dire ignobles – que l’on fait de vous ?» La réponse de Jean-Marie Le Pen est empreinte d’«humanisme» et de «religiosité» : «Je suis un Breton de souche, tant de la mer que de la terre, né dans une famille chrétienne. Mes parents, dont mon père mort pour la France, mais aussi les écoles, tant religieuses que laïques, m’ont élevé dans l’amour de la France, de son histoire, de sa langue, de sa culture et de son âme. A l’instar du roi Henri IV, cet amour m’a toujours rendu tout facile.»

Lire aussi  Ce que le journal Corriere Della Sera révèle sur le belliqueux Khalifa Haftar

Cet homme politique, qui a fait de la chasse aux immigrés son principal leitmotiv, dit craindre pour sa «civilisation mortelle» si la France «accepte d’ouvrir toutes grandes les portes de la cité» au risque d’être «submergée» et «éjectée de l’histoire». Pour appuyer son propos, Jean-Marie Le Pen évoque la conquête de Byzance «par les troupes musulmanes de Mahomet (sic)», pendant que «les édiles de la ville discutaient du sexe des anges». «Aujourd’hui, on bavarde dans les assemblées, on déborde de bons sentiments tandis que les envahisseurs envahissent discrètement nos territoires», a-t-il maugréé, sans dévier d’un pouce de son approche raciste et xénophobe qu’il a léguée à sa fille en 2011.

Lire aussi  Exclusif. 17 hauts responsables de la DGSN sous enquête et un milliard de centimes pour les cacahuètes et les amandes de la fille de Hamel

«Le Front national n’a jamais cessé d’avancer», s’est enorgueilli cet ancien parachutiste et officier du renseignement sous les ordres du sanguinaire Jacques Massu, qui avouait quelques mois à peine après l’indépendance de l’Algérie : «Je n’ai rien à cacher. Nous avons torturé parce qu’il fallait le faire.»

M. K.

Source :

8 Commentaires

  1. Un criminel notoire qui , sentant sa mort prochaine, retrouve subitement la religion, puisqu’il sait ce qui l’attend.
    Un ordure de la pire espèce qui devrait faire ses ablutions avant de citer le nom du pays où il est considéré comme une ordure.

  2. Je ne suis pas d’accord avec les idées de JM Le Pen mais pour la question de la torture pour faire parler les terroristes du FLN je suis a 100 000 % pour.

  3. Reconnaître l usage de la torture est un euphémisme.ce qui est grave c est que cette pratique a été transmise aux colonises d hier qui ne se.gênent pas du tout pour l utiliser contre leurs opposants pour garder le pouvoir a vie !

  4. Hassan
    As tu vécu la revolution Angerienne pour t’emporter contre ceux qui t’ont rendu ton honneur et ta dignité ?
    Je ne suis ni Algerienne ni Musulmane ni pro-FLN mais j’ai suivi le parcours de la glorieuse revolution de ce peuple sous l’égide, justement, de ce sigle, à écrire en lettres d’or.
    Il se peut que vous êtes de ceux qui ont été éjectés de cette terre et que vous vous rangez hypocritement du coté des adversaires du parti libérateur.
    Un peu de dignité ne vous ferait pas de mal.

  5. Il a été pire que les s.s .
    Il faut se rappeler quand il torturer les algériens à l’électricité et d’autres méthodes.
    C’était un homme horrible
    Jamais, il a pris un contingent et monter dans les montagnes pour affronter notre armée.

  6. Geneviève
    Le 05 juillet 1962 à Oran mon père a été égorgé comme un mouton par les barbares du FLN.
    OU ÉTIEZ VOUS MADAME ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici