Quatre stewards algériens soupçonnés de vols en France

Liberté Algérie – Quatre Algériens, employés de la compagnie Air Algérie, sont recherchés par la justice française pour vol de smartphones et de bijoux dans plusieurs quartiers du centre-ville de Rennes, au nord-ouest de la France.

Tout a commencé à l’été 2020, selon des médias français. Des citoyens ont signalé le vol de plusieurs téléphones portables et de bijoux au centre-ville de la cité normande. D’après le procureur de la République du parquet de Rennes, qui animait samedi une conférence de presse, les vols étaient commis “par des mineurs ou jeunes majeurs étrangers en errance” et les appareils acheminés vers l’Algérie. Plus de 600 téléphones portables ont ainsi été dérobés. Pour acheminer ce butin vers l’Algérie, les réseaux de voleurs recouraient au service de quatre stewards et d’un fonctionnaire algériens. Selon les enquêteurs, “au moins 600 téléphones mobiles haut de gamme ont ainsi été exportés” entre décembre 2020 et février 2021, “générant un profit de plusieurs dizaines de milliers d’euros par mois”, selon la même source. Trois des personnes soupçonnées de vol sont mises sous mandat de dépôt pour “recel en bande organisée de vols commis en bande organisée”.

Lire aussi :
Algérie : la guerre contre le français a démarré dans certains ministères

Les quatre stewards d’Air Algérie, dont le neveu d’un sénateur en poste, sont désormais sous le coup d’un mandat d’arrêt international. Une source de la compagnie confirme que les concernés travaillent en effet pour l’entreprise publique. “Mais ils ont agi en dehors de leur travail”, insiste notre source, qui précise qu’aucune “notification” n’est parvenue à la compagnie Air Algérie. Le procureur de la République de Rennes a déclaré que “les investigations se poursuivent, sur commission rogatoire en France, et auront vocation à se prolonger” en Algérie et au Luxembourg, où réside le chef du réseau, ajoutent des médias français.

Cette affaire est la seconde qui éclabousse la compagnie nationale en quelques semaines. Le 20 septembre dernier, un steward de l’entreprise a été arrêté à l’aéroport de Paris Orly alors qu’il tentait de faire passer une quantité de drogue.  L’homme a été placé en détention provisoire en France, en attendant la fin de l’enquête policière. Il s’agit, selon des médias, d’un jeune homme de 29 ans qui avait quitté l’avion pour effectuer des achats à la pharmacie. Le portique de sécurité a détecté 200 grammes de cocaïne que le steward a scotchés sur sa cuisse. La société n’a pas réagi. D’autres sources médiatiques affirment que le salarié d’Air Algérie a dissimulé 400 grammes de cocaïne. Ces scandales n’arrangent pas la situation de la compagnie aérienne qui fait face à de graves problèmes de trésorerie.

Lire aussi :
Algérie : tout savoir sur les résultats des examens des cours par correspondance

Ali Boukhlef

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL