Que les cendres qui couvrent des territoires brûlés du pays poussent des roses.

Algérie-Occultant vite la tragédie des feux qui ont tout brûlé, des spécialistes de la haine investissent massivement dans le drame pour embraser une région plongée dans une douleur atroce. Depuis l’assassinat de Djamel Bensmaïl, s’est installé dans le pays un climat d’une rare hostilité.

L’hystérisation des débats occulte outrageusement les appels à la raison, alors que le moment recommande impérieusement lucidité pour dépasser, sans trop de dégâts, la double tragédie infligée à la Kabylie.
L’heure est grave. L’Algérie a peur. Elle peut se projeter vers le meilleur comme elle risque de basculer dans le pire. Les passions se déchaînent poussant les tensions à l’extrême.

Pour solder leurs comptes avec la terre d’Abane Ramdane, ils excellent délibérément dans le dangereux jeu d’amalgame . Pendant que des millions d’Algériens tendent la main aux rescapés des flammes dans un formidable élan de générosité, ces ayatollahs de la discorde soufflent sur les braises. Des acteurs politiques, sociaux, des internautes à visage découvert surfent sur le drame commis par une meute de barbares pour exiger de la Kabylie de se repentir et de sa population de lever le drapeau blanc.

Lire cet article  Une chercheuse algérienne lauréate d'un prestigieux prix scientifique en France

Non, les harkis d’hier ne peuvent, en aucun cas, donner des leçons de patriotisme à toute une région qui a porté lourdement – de tout temps et parfois seule – les aspirations algériennes. Non, les citoyens de Kabylie n’ont pas à raser les murs ou à montrer leur carte d’identité à chaque fois qu’ils prennent la parole. Cependant, ceux de la région biberonnés au discours nihiliste adossé à l’ethnicisme destructeur doivent impérativement se retirer de la scène pour que la cité puisse enfin retrouver sa dynamique citoyenne, ouverte et joyeuse. L’Algérie n’a pas à soumettre ou à se dissoudre dans l’acide des passéistes.

Lire cet article  Algérie : d'ici 2024, 50% de la population adulte sera dotée de cartes de paiement électronique

Sévissant impunément depuis la fameuse opération “zéro Kabyle” diablement inspirée, ces voix de la haine doivent être éteintes rapidement. Il faut vite que celles de la raison se libèrent et fassent écho partout.
Notre Algérie, pour quel sort!

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS