Qui succédera à Moad Bouchareb ?

0

Le parti majoritaire à l’Assemblée populaire nationale, le Front de libération nationale, enclenche officiellement le processus de destitution du président de la Chambre basse du Parlement, Moad Bouchareb. Jeudi dernier, le nouveau secrétaire général du FLN, Mohamed Djemaï, a d’ailleurs réuni , à cet effet, le groupe parlementaire du parti à l’hôtel Golden Tulip à Oued Semar, à Alger.

Kamel Amarni – Alger (Le Soir) – « J’appelle Bouchareb à mettre les intérêts du pays et du peuple au-dessus de toute autre considération et avoir le courage nécessaire de démissionner de son poste de président de l’APN, sachant que nous souhaitons que les choses se déroulent de manière civilisée », lançait, en effet, Mohamed Djemaï.
La menace n’est même pas voilée ! Moad Bouchareb est , autrement dit, sommé de démissionner de son propre gré, faute de quoi, le parti enclenchera la procédure devant aboutir à sa destitution.

Une pétition, initiée par des députés du FLN il y a quelques jours et réclamant la démission de Bouchareb, a pu réunir plus de cent paraphes, apprend-on de source proche de l’Assemblée. Mais la sortie de Djemaï de ce jeudi ne laisse plus aucun doute quant à la fin proche du règne éclair de Bouchareb à la tête de l’APN.
De la même manière d’ailleurs que son bref règne à la tête du FLN a pris fin le 23 avril dernier avec l’autorisation, par le pouvoir, de la session extraordinaire du comité central convoquée sans et contre lui !

Effectivement, les nouveaux décideurs à la tête du pays ayant scellé le sort de Moad Bouchareb, le reste n’est plus qu’une question de temps.
Ce d’autant plus que le nom de Bouchareb est parmi les plus décriés par le mouvement populaire depuis des semaines. Reste à savoir sur qui miseront les décideurs pour le remplacement du député de Sétif au poste de président de l’Assemblée. Si le nom de l’ancien ministre des Transports et des Travaux publics et député de Annaba, Boudjema Talai , revient avec insistance dans les couloirs de l’Assemblée, d’autres indiscrétions n’écartent pas, par contre, la piste de l’actuel secrétaire général du FLN, Mohamed Djemaï.

K. A.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here