Racisme et haine : Tebboune demande une loi criminalisant ce discours

4
Abdelmadjid Tebboune DRS

La sortie du directeur de la culture de la wilaya de M’Sila qui avait traité l’architecte de la révolution Abane Ramdane de « traitre » suscite une réaction de la présidence. En plus du limogeage annoncé de l’auteur de ce discours haineux, le président Abdelmadjid Tebboune instruit le Premier ministre, Abdelaziz Djerad d’élaborer un projet de loi criminalisant toutes formes de racisme, de régionalisme et de discours de la haine dans le pays.

Cette mesure intervient après avoir constaté une recrudescence du discours de la haine et de l’incitation à la fitna (discorde), notamment à travers les réseaux sociaux, explique un communiqué de la présidence de la République, repris par l’agence APS. Selon la même source, cette demande intervient aussi dans le but « de faire face à ceux qui exploitent la liberté et le caractère pacifique du Hirak (mouvement populaire) pour brandir des slogans portant atteinte à la cohésion nationale.

Lire aussi  L’Algérie rejette toute ingérence étrangère en Libye et appelle au respect de la souveraineté du pays

Tout un chacun est appelé à se conformer à la Constitution et aux lois de la République, notamment le respect des constantes de la Nation et ses valeurs, les principales composantes de l’identité et de l’unité nationales ainsi que les symboles de l’Etat et du peuple, conclut le communiqué.

 

4 Commentaires

  1. Ceux qui, en mal de culture, s’aventurent dans les méandres de l’histoire cruelle de notre révolution 1954-1962 afin d’y dénicher et propager des discours de discorde battant en brèche la conviction patriotique de nos valeureux chouhadas, sont soit des inconscients soit des ennemis de l’Algérie.
    Même si la lecture des “mémoires de tel ou tel ancien moudjahid” nous révèle des situations tendancieuses, il faut faire preuve d’esprit de discernement pour analyser les éléments retrouvés et les replacer dans le contexte factuel.
    Il n’existe nul part dans le monde des révolutions propres hélas.
    Combien notre révolution comptent de chouhadas tués par leurs propres frères d’arme soit par erreur, ou en raison de suspicion d’intelligence avec l’ennemi ou simplement pour le pouvoir…
    . Mais en aucun cas, ne peuvent être remises en cause leur foi et leur conviction révolutionnaire qui les animaient pour que vive l’Algérie.
    CE NE SONT PAS DES TRAÎTRES MALGRE LES ERREURS COMMISES.
    C’est pour cette raison que j’en veux à cet ex-ministre de la culture et à ceux qui lui ont fait confiance pour lui confier ce poste.

  2. Msila OROBI CETTE REGION EDT UNE HONTE POUR L’ALGERIE SE NE SONT DES VRAIS ALGERIENS C’EST DES
    DESCENDANTS DE GUAZANETTES VENUES AVEC LEURS BATTARD DE TUNISIE PLEINS DE BATTARDS A L’ÉPOQUE ELLES VOLAIENT DES ENFANTS POUR FAIRE
    LA SORCELLERIE
    ESPÈCE D’UN CLOCHARD IL FAUT QU’IL SOIT EMPRISONNÉ ET IMMÉDIATEMENT SI NON SA TÊTE SERA SAUTÉE

  3. /2020 At 8 h 14 min
    MSILA OROBI CETTE RÉGION EST UNE HONTE POUR
    L’ALGERIE SE NE SONT PAS DES VRAIS ALGERIENS C’EST DES DESCENDANTS DE GUAZANETTES VENUES AVEC
    LEURS BATTARD DE TUNISIE PLEINS DE BATTARDS À
    L’ÉPOQUE ELLES VOLAIENT DES ENFANTS POUR FAIRE
    LA SORCELLERIE
    ESPÈCE D’UN CLOCHARD IL FAUT QU’IL SOIT
    EMPRISONNÉ ET IMMÉDIATEMENT SI NON SA TÊTE SERA SAUTÉE PAR LES HOMMES…..

  4. Bonjour a tous,
    Vu que le développement durable impose des mutations profondes, en Algérie et des ambitions de résultats très élevées en termes de perspectives, il est nécessaire de susciter et de générer les changements qui s’imposent pour promouvoir une stratégie efficace. De plus, il est important de maintenir élevé dans les couches vulnérables, un solide leadership favorisant la création d’initiatives militant en faveur du développement économique sociale solidaire sans oublier d’un l’environnement et du bien être social. Cela implique aussi la nécessité de rechercher, avec l’adhésion profonde de toute la société, des options pertinentes orientées sur le futur pour éviter que les politiques et les programmes ne dégradent davantage l’environnement, la solidarité ,la fraternité ,l égalité ,la Liberté
    Face à cela, il importe de développer des programmes de formation, d’information, de recherche et de démonstration pour relever, auprès des couches vulnérables, la valeur de l’éthique en faveur de l’environnement et de stratégies du développement économique sociale local durable tel que
    • une situation caractérisée par l’incertitude face à l’avenir des communautés humaines, et ce au regard et l’analyse des paramètres et considérations socio-économiques, politiques et environnementales qui caractérisent le monde contemporain.
    • une situation extrême de pauvreté dans laquelle vivent les membres des communautés défavorisées, des zones rurales et urbaines
    Après une analyse et des réflexions approfondies sur les faits qui marquent et façonnement le devenir de l’humanité tout entière, ils ont pris la résolution de contribuer à la réduction de la pauvreté et à l’amélioration conséquente des conditions de vie des populations par le biais d’une approche participative respectueuse de l’environnement. Je vous remercie
    « On ne met pas son passé dans sa poche ; il faut avoir une maison pour l’y ranger »
    Dr Ismail GUELLIL

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici