Ramadhan : le prix de la viande bovine congelée ne dépassera pas 750 DA le KG (Ministre)

0

Algérie- Le prix référentiel de la viande bovine « congelée » importée ne dépassera pas les 750 DA/1 kg durant le mois de Ramadan, tandis que le prix de la viande bovine « fraiche » importée oscillera entre 800 et 1000 DA/1 kg, a fait savoir, samedi à Alger, le ministre du Commerce, Said Djellab.

Dans une déclaration à la presse en marge d’une rencontre nationale avec des cadres du ministère du Commerce, M. Djellab a indiqué qu’il a été procédé à la définition de prix référentiels et non le plafonnement des prix de certains produits de large consommation, à l’image de la viande bovine importée et certains fruits et légumes tels que la pomme de terre, la tomate, l’oignon, la courgette, les carottes,  la laitue, la banane et les fruits secs et séchés.

Le ministre a précisé que les prix référentiels signifient des prix « raisonnables » à respecter par les producteurs (en détail ou en gros), commerçants et consommateurs, rappelant, à ce titre, la suppression du droit additionnel provisoire de sauvegarde (DAPS) imposé à l’importation de ces produits.

Afin d’assurer l’approvisionnement continue des marchés en viandes et différents produits, les importateurs ont été dispensés de respecter le délai de 30 jours imposé par les banques dans le cadre des opérations d’importation.

A cet effet, des équipes composées d’agents de contrôle appuyés par des éléments de la sûreté nationale seront mobilisés en vue de vider « les stocks de marchandises destinées à la spéculation et à l’augmentation des prix ».

Le directeur général de la régulation et de l’organisation des activités au ministère du Commerce, Saïd Bekaï avait affirmé dans une déclaration à l’APS qu’une quantité de près de 186.000 tonnes de viandes rouges et blanches (locales, importées et congelées) sera disponible durant le mois de Ramadan prochain, à des prix accessibles pour tous.

Bekaï avait précisé que la quantité de viandes blanches devant être mise sur le marché local, durant le mois sacré, sera de l’ordre de 60.339 tonnes, contre 56.032 tonnes de viandes rouges locales, outre 47.500 tonnes de viandes bovines congelées importées et 22.120 tonnes de viandes bovines fraîches (importées également). Ces quantités de viandes « couvriront une grande partie des besoins nationaux », a-t-il dit.

Afin d’éviter une pénurie en lait lors de cette période, le même responsable a fait état de la garantie de 99.219 tonnes de poudre de lait, une quantité suffisante pour répondre aux besoins des citoyens pour une période de cinq (5) mois.

Source: APS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here