RAOUYA AU 4e FORUM ARABE SUR LES FINANCES PUBLIQUES : L’Algérie reste sur le fil des évolutions économiques mondiales

Le ministre des Finances, Abderrahmane Raouya est depuis samedi, à Dubaï (Émirats arabes unis), pour participer, à la tête d’une importante délégation, aux travaux du 4e Forum arabe sur les finances publiques.

Il est à noter que la cérémonie d’ouverture des travaux de cette rencontre intitulée «la réforme des finances publiques dans le monde arabe : défis et opportunités», s’est déroulée samedi dernier, en présence de la directrice générale du FMI Christine Lagarde, et du président du conseil d’administration du Fonds monétaire arabe (FMA) Abdurrahman Al-Hamidy, et du ministre émirati des Finances.
Selon un communiqué du département que dirige Abderrahmane Raouya «cette rencontre, qui prendra fin demain, constitue une occasion pour les pays participants de discuter des défis auxquels sont confrontés les décideurs politiques de la région et d’échanger leurs expériences sur la mobilisation des ressources.»
L’accent sera également mis, précise la même source, sur «les perspectives économiques mondiales et régionales, les évolutions macroéconomiques et leur impact sur les pays arabes, les règles et cadres budgétaires qui pourraient être utiles, et l’amélioration de la coordination entre les politiques budgétaires et monétaires dans les pays arabes.»
En marge de cette rencontre,Abderrahmane Raouya participera à la réunion du Conseil des ministres arabes des Finances. Une réunion durant laquelle les participants examineront la question liée au développement de la PME et à l’inclusion financière.
Ledit communiqué précise que «le développement de la PME et l’inclusion financière constituent un défi que le monde arabe doit relever».
L’agenda du ministre prévoit sa participation à une table ronde organisée sur le thème «Investir dans l’économie numérique : une nouvelle approche des Fonds de développement».
Des rencontres aussi sont prévues par le ministre Raouya et certains de ses homologues des pays arabes et de certains hauts responsables des Institutions financières régionales et internationales présents à cet évènement. Dans ce sens, il est à noter que plus de 30 ministres arabes des finances et les gouverneurs de banques centrales et institutions monétaires arabes participent à ce forum.
Mohamed Amrouni

Source : lecourrier-dalgerie

lecourrier-dalgerie