Rapports accablants : d’anciens Premiers ministres devant le juge ?

0

Par R. Mahmoudi La Cour des comptes a récemment remis des rapports «explosifs» aux instances judiciaires compétentes sur la gestion des deniers publics par les gouvernements successifs ces dix dernières années. Ces rapports révèlent, selon le quotidien arabophone El-Bilad, l’ampleur des créances impayées de l’Etat auprès d’hommes d’affaires et de commerçants, sous forme de fraudes fiscales, et qui se chiffrent en centaines de milliards de dinars, en plus d’irrégularités en séries dans les dépenses de l’argent public et de défaillances graves en matière de gestion au niveau de nombreux départements ministériels. Les mêmes sources n’écartent pas la convocation prochainement d’un certain nombre de ministres et d’anciens Premiers ministres par la justice pour mauvaise gestion.

La même source indique que des juridictions spécialisées ont déjà commencé à éplucher les rapports accablants de la Cour des comptes pour entamer des enquêtes. Outre les comptes rendus détaillés, les rapports de la Cour des comptes a enregistré d’innombrables «trous financiers» au niveau des budgets d’équipement de certains ministères que la Cour attribue à des «surfacturations abusives» et le recours régulier à des dépenses accessoires pour finaliser l’exercice financier.

Autre révélation faite par cette institution chargée du contrôle des finances publiques :  le non-remboursement des entreprises économiques de leurs crédits, estimés au total à 300 milliards de dinars. Le taux de recouvrement étant seulement de 1,4%, selon la même source.

Pa railleurs, le taux de recouvrement de la fiscalité douanière a étrangement baissé de 10% ces deux dernières années, allant de 404 milliards à 369 milliards de dinars, note encore la Cour des comptes.

R. M.

Source : algeriepatriotique

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here