Risque de grève dans le secteur de la santé

Algérie – Le pays est actuellement confronté à de nombreuses difficultés. La récente crise des incendies de forêt a fortement ébranlé le peuple algérien. En effet, le bilan humain a été dramatique avec une soixantaine de morts et le couvert végétal fut fortement impacté.

En plus des incendies de forêt, le pays est confronté à la pandémie du coronavirus et le terrible variant delta qui a occasionné de nombreux ravages. Cette souche du covid-19 a déferlé sur tout le pays.

Dès lors, il y a eu une hausse exponentielle du nombre des cas de contamination et les établissements hospitaliers ont très vite été débordé par l’afflux massif de malades. Le système sanitaire algérien fut débordé et à un moment donné on a bien cru qu’il allait s’effondrer.

Lire cet article  Le coût de construction de la nouvelle aérogare de l'aéroport d'Oran a explosé

Battre le pavé pour réclamer un meilleur système sanitaire 

Ces derniers jours, la situation épidémiologique c’est un peu améliorée avec une baisse du nombre des cas de contamination. Les professionnels de la santé ont déclaré qu’il faut que le pays tire toutes les leçons de cette crise et se préparer en conséquence pour affronter d’éventuelles crises sanitaires.

C’est dans cette optique que le syndicat national autonome des auxiliaires médicaux en anesthésie et réanimation de santé publique compte aller en grève à partir du 21 septembre prochain. Les acteurs du domaine veulent exprimer leur ras-le-bol quant à leurs conditions de vie et de travail qui se sont fortement dégradés avec l’avènement de la maladie à coronavirus. Le syndicat souhaite que les lignes puissent bouger dans l’optique d’offrir un système de santé performant aux algériens.

Lire cet article  Algérie-Maroc : Le secrétaire de l'ONU réitère son appel à améliorer les relations entre les deux pays

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS