Rupture des relations avec le Maroc : le PT livre ses impressions

Muet depuis la rupture des relations entre l’Algérie et le Maroc, le parti des travailleurs de Louisa Hanoune a livré ses premières impressions vis à vis de la décision annoncée par le ministre des affaires étrangères Ramtane Lamamra mardi dernier.

Lors de la session ordinaire du bureau politique, la secrétaire générale du PT a appuyé d’emblée la décision prie par le gouvernement algérien. Par delà, la légitimité des raisons qui ont conduit à l’impasse puis à la rupture” entre les deux pays, “nous exprimons notre regret devant une telle évolution des relations entre les deux pays et affirmons que les liens historiques de fraternité et d’entraide entre les deux peuples ne sauraient être affectés par les crises, quelle que soit leur ampleur”, a expliqué Louisa Hanoune.

Comparée à ses paires, Hanoune a donné les détails qui ont conduit à cette situation. Il s’agit “notamment la démarche entreprise par le représentant du régime marocain dans la réunion des non-alignés s’attaquant ouvertement à l’intégrité de notre pays, et le fait d’avoir permis à un responsable sioniste qui se trouvait au Maroc d’attaquer notre pays”.

Lire cet article  Tunisie : des pilotes de Tunisair fuient vers Air Sénégal

Par contre, la secrétaire a tenu à rappeler l’historique des relations entre les deux pays dont, dit-elle “le destin était commun dans la lutte pour l’indépendance” tout en fulminant que cela restera ainsi pour le présent et l’avenir à cause de la géographie. Par ailleurs, le parti travailleur propose de régler tous les différends dans le souci de ménager l’intégrité de tous les deux peuples.

Toutefois, Hanoune se dit très satisfaite du sang froid et la retenu dont fait-montre les dirigeants des deux côtés. Selon elle les chances de règlement politique loin de toute escalade seront préservé dans ces conditions. Hanoune lance “un appel à toutes les parties concernées afin de faire barrage aux voix de ceux qui poussent les frères à s’entretuer au service d’intérêts étrangers à ceux de nos peuples et qui visent à entraîner notre région dans le bourbier des crises dislocatrices”.

Lire cet article  L’Algérie, un futur exportateur du vaccin chinois dans toute l'Afrique

Dans le même sillage, la secrétaire du PT à citer comme exemple pour étayer ses dires “la tragédie des peuples libyens et maliens qui sont victimes d’ingérences impérialistes”. Toujours d’après le leader du PT, il n y a vraiment pas lieu de minimiser le danger de la présence sioniste qui, selon elle, s’amplifie dans la région et sur le continent.

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS