Rupture des relations diplomatiques avec le Maroc : Rabat le grand gagnant ?

Algérie – Le 24 août dernier, au cours d’une conférence de presse solennelle, le ministre des affaires étrangères Ramtane Lamnara a annoncé que l’Algérie rompait définitivement ses relations avec le Maroc. Cette décision intervient après plusieurs années de tensions exacerbées. Dans un contexte mondial assez particulier, n’aurait-il pas été préférable pour les deux pays de trouver des compromis pour aller de l’avant?

Ces dernières semaines furent particulièrement éprouvantes pour l’ensemble du peuple algérien. En effet, le pays a été durement ébranlé par une série d’incendies de forêt qui a engendré de nombreux ravages. Le bilan humain est très lourd et plusieurs milliers d’hectares du couvert végétal sont partis en fumée.

Très tôt, les autorités algériennes ont déclaré que ces incendies étaient d’origine criminelle. Le Maroc a notamment été pointé du doigt. Dès lors, les relations se sont cristallisées entre les deux pays. Selon Alger, le Maroc a des intentions hostiles à son égard. Par contre, le royaume chérifien a plusieurs fois tenté de calmer le jeu en affirmant ne pas comprendre la posture hostile du grand voisin algérien.

Cette situation de rupture diplomatique intervient dans un contexte pour les deux pays. L’Algérie est confrontée à de nombreux défis sur le plan sanitaire et socio-économique. De plus, le paysage politique peine à avoir la confiance des populations. L’Algérie traverse une période très difficile et son économie est pratiquement en lambeaux.

Le Maroc a su faire profil bas 

Par contre, le Maroc malgré la crise sanitaire arrive à sortir la tête de l’eau et son économie est l’une des plus dynamiques du Maghreb. Vu le contexte difficile en Algérie, de nombreux investisseurs sont entrain de plier bagage notamment dans le domaine de l’automobile.

Avec un brin d’opportunisme, le Maroc est entrain de capter tous ces investisseurs qui ont décidé de quitter l’Algérie. On le sait bien, les investisseurs ont horreur des situations d’instabilité et le Maroc a lancé une opération de charme pour attirer les partenaires de grand rival algérien.

Les entreprises Volkswagen Hyundai qui avaient des projets en Algérie vont sans doute s’installer au Maroc. Les autorités marocaines ont bien joué le jeu. Alors qu’Alger prônait une ligne dure avec son voisin, le Maroc mettait en avant l’apaisement.. Une manière de dire que le “voisin ne veut rien entendre alors que nous, on veut instaurer un environnement apaisé et prospère”. Pour le moment donc, il semble que c’est le Maroc qui profite plus de la rupture des relations diplomatiques avec son grand voisin.

Lire cet article  Taux de change : situation du dinar ce lundi 11 octobre

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS