SAÏD DJELLAB, AVERTIT LES COMMERÇANTS : «Des sanctions fermes contre ceux qui ne respectent pas les prix référentiels»

0

Le ministre du Commerce, Saïd Djellab, a mis l’accent, hier, sur la nécessité de respecter les prix de références des prix des légumes et viandes fixés par le ministère du Commerce afin de préserver le pouvoir d’achat du citoyen, notamment durant le mois de Ramadhan, précisant ainsi que les vendeurs de détails ou de gros sont tenus de respecter ces prix. Il a également promis des sanctions fermes contre tout commerçant qui ne respecte pas ces prix de références. S’ exprimant, hier, au Forum du journal d’El-Moudjahid, le même responsable a toutefois mis en garde contre toute tentative de spéculation ou de rétention de stockage de produits à des fins de spéculations, affirmant ainsi que : «Tout opérateur que nous trouverons en train de faire du stockage à des fins de spéculation, nous enverrons directement son dossier à la justice», a-t-il appuyé, dans ce sens. Aussi, au cours des débats, cette même source a évoqué l’importance de ces prix de référence élaborés en vue de mettre une limite à la spéculation des prix des aliments durant le mois de Ramadhan, révélant ainsi ces prix devront être respectés aussi par les producteurs et les consommateurs, tout en rappelant, dans ce sillage, que ces prix de références des légumes et des viandes ont été déterminés en concertation avec les associations professionnelles et de consommateurs. Évoquant aussi les principaux dispositifs et mesures pour lutter contre la spéculation qui est le problème récurrent durant le mois de Ramadhan. Djellab a notamment précisé que : «Pour y faire face, nous avons entrepris des actions, notamment des opérations de déstockage des produits», a-t-il poursuivi, affirmant, ainsi que le marché sera inondé grâce aux opérations de déstockage. L’invité du Forum El-Moudjahid a souligné, en outre l’impératif du suivi de l’approvisionnement des marchés et l’exonération de produits de large consommation du Droit additionnel provisoire de sauvegarde (DAPS) afin de baisser les prix et préserver le pouvoir d’achat du citoyen, affirmant, ainsi qu’avec ces mesures que nous avons prises, les prix vont baisser pour les viandes, les bananes et les fruits secs et séchés. Pour ce qui est de la flambée des prix des produits alimentaires à la veille du Ramadhan, l’interlocuteur a fait remarquer également que ces prix augmentent, comme chaque début du mois de Ramadhan, affirmant toutefois, que ces derniers connaîtront une baisse durant le mois sacré. Pour sa part, le président de l’association « El Aman » pour la protection des consommateurs, Hacène Menouar affirme, lors de ses dernières déclarations au «Courrier d’Algérie » à propos de l’origine de la flambée des prix, notamment durant le mois de Ramadhan que malgré les promesses faites par le ministre du Commerce, la mafia de la spéculation continue de dicter sa loi, au détriment du «petit» fellah et du citoyen. Mehdi Isikioune

Source : lecourrier-dalgerie

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here