Sami Bebawi condamné à une peine de 8 ans et demi

0

Un témoignage d’un banquier suisse, Hervé Siegrist, divulgué lors du procès de Bebawi,  a révélé les  accointances  de  ce dernier  avec des proches  des  dignitaires  du pouvoir algérien.  Il  aurait   notamment présenté Farid Bedjaoui à Siegrist.

L’ancien vice-président de SNC-Lavalin, Sami Bebawi, a été condamné à 8 ans et demi vendredi dernier au palais de justice de Montréal. Il a été reconnu coupable de cinq chefs d’accusation de fraude, recyclage de produits de la criminalité, possession de biens volés et corruption d’un agent public étranger. L’homme de 73 ans a notamment versé des pots-de-vin pour obtenir des contrats en Libye au profit de la multinationale canadienne. L’accusé a été au centre d’un stratagème de fraude et de corruption qui a tendu ses ramifications jusqu’au régime déchu de Kadhafi.

Lire aussi  Marche des étudiants: Pour l'établissement d'un Etat de droit où le peuple est la source du pouvoir

Étayant sa décision, le juge Guy Cournoyer a martelé que le Canada “est un État de droit, ses lois doivent être respectées”. Le ministère public avait requis 9 ans d’emprisonnement ferme, alors que la peine maximale est de 10 ans. La poursuite compte réclamer le payement d’une amende, ce à quoi la défense a répliqué que son mandant, outre ses ennuis de santé, n’a pas les moyens de payer une amende. Impliquée dans la même affaire, une filiale de SNC-Lavalin a plaidé coupable à une accusation de fraude.

Elle s’en est sortie avec une amende de 280 millions de dollars. La multinationale canadienne a dû verser des pots-de-vin au fils du dictateur libyen pour arracher des contrats lucratifs en Libye. Un yacht de 25 millions de dollars a été offert à Saâdi Kadhafi, outre un chèque d’une somme similaire, après l’obtention d’un contrat d’un milliard de dollars. Le même stratagème mis en place par Bebawi a étendu ses tentacules en Algérie, où la société d’ingénierie canadienne a beaucoup travaillé.

Lire aussi  La fortune de Rebrab a fortement augmenté en 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici