Scandale de la cocaïne à Orly : Air Algérie durcit ses règles

Alger Expat – Le scandale de l’arrestation en France d’un steward d’Air Algérie en possession de drogue, suscite encore des réactions.  La compagnie nationale a décidé de durcir les règles pour son personnel.  Désormais, les employés d’air Algérie ne sont plus autorisés à descendre de l’avion lors des escales. 

Selon le magasine panafricain Jeune Afrique, dés le lendemain de l’incident  d’Orly, Air Algérie a diffusé une note interne que les commandants de bord sont tenus de faire respecter. Il s’agit d’interdire aux personnels navigants de descendre de l’avion lors des escales.

Finie l’autorisation de sortir et de faire de petits achats à l’intérieur des aéroports pour les membres de l’équipage. Ils ne pourront plus également, quitter l’aéroport pour ramasser des colis ou du courrier, lors des escales.

Lire cet article  Algérie : six choses que vous ignorez peut-être sur Abdelaziz Bouteflika, l'ancien président algérien mort à 84 ans

Cette décision intervient 24 heures seulement après le scandale d’Orly. Air Algérie avait par ailleurs, annoncé des sanctions contre le steward mis en cause.  L’employé a été suspendu de vol et de travail, et la compagnie nationale se réserve le droit d’intenter une action en civil.

Selon un cadre de la compagnie algérienne cité par Jeune Afrique,  les contrôles aux frontières sont pourtant très stricts dans les aéroports algériens. Il explique que tout le personnel navigant est soumis à des contrôles renforcés lors de chaque vol.

Ce qui s’est réellement passé à Orly

D’après des sources proches du dossier, le steward mis en cause n’est pas un habitué des vols internationaux. Basé à Constantine, il vole normalement sur les lignes domestiques. Le 18 septembre, il était à bord du vol AH-1123 de Constantine à destination de Paris.

Lire cet article  Le journaliste Rabah Karèche quitte la prison

C’est lorsque l’employé de 27 ans se présentait à la police des frontières d’Orly pour regagner son avion après un court trajet à l’extérieur de l’aéroport, qu’il a été interpellé dans la zone réservée au personnel navigant.

Le scanner de l’aéroport ayant détecté un objet suspect sur lui. Il a été soumis à une fouille corporelle.  Les services de sécurité ont découvert entre 300 et 400 grammes de cocaïne enveloppée dans de l’aluminium et cachée dans ses chaussettes. La drogue était destinée à la revente ou à la consommation en Algérie. L’homme a été placé en garde à vue dans l’attente de l’issue de l’enquête.

Le mis en cause serait le fils d’un capitaine très respecté d’Air Algérie.

 

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS