Sellal et Ouyahia ont été condamnés à 5 ans de prison pour avoir accordé des concessions et dilapidé des fonds publics

Le juge du Pôle pénal national spécialisé dans la lutte contre la criminalité économique et financière près le tribunal de Sidi M’hamed a prononcé une peine de cinq ans de prison ferme, avec effet contre les anciens Premiers ministres Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal.

Le juge a également décidé le non-lieu des accusés, Zaalan Abdel-Ghani et Abdel-Malik Sellal, pour délit de financement clandestin de la campagne électorale.

Lire aussi :
L'Algérie cherche des alliés pour contrer l'influence du Maroc et d’Israël

Ces décisions sont intervenues après que les accusés ont été accusés d’avoir accordé des privilèges immérités, de gaspillage délibéré de fonds publics, d’abus de pouvoir et de financement secret de la campagne électorale

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL