Semaine mondiale de la vaccination sous le thème  ( OMS ): « Protégés ensemble, les vaccins, ça marche ! »

Semaine mondiale de la vaccination sous le thème  ( OMS ):  « Protégés ensemble, les vaccins, ça marche ! »
Boy and vaccine syringe

 La Semaine mondiale de la vaccination,  célébrée la dernière semaine d’avril, vise à promouvoir l’utilisation des  vaccins pour protéger de la maladie les personnes de tout âge et permettre  de sauver des millions de vies chaque année.

Le principal objectif de la campagne, dont le thème de cette année est  « Protégés ensemble : les vaccins, ça marche ! », est de mieux sensibiliser  l’opinion publique à l’importance vitale de la vaccination complète tout au  long de la vie, selon un rapport publié récemment sur le site Web de  l’Organisation mondiale de la santé (OMS). L’OMS et ses partenaires visent également dans le cadre de cette campagne  de 2019 entre autres à démontrer la valeur des vaccins pour la santé des  enfants, les communautés et le monde, mettre en lumière la nécessité de  faire fond sur les progrès accomplis en matière de vaccination pour combler  les lacunes, y compris au moyen d’un investissement accru, ainsi que de  montrer que la vaccination systématique constitue le fondement de systèmes  de santé solides et résilients et de la couverture sanitaire universelle. Pour atteindre les objectifs de développement durable, réduire la pauvreté  et instaurer la couverture sanitaire universelle, l’OMS explique qu’ »il est  indispensable d’élargir l’accès à la vaccination. La vaccination  systématique offre l’occasion d’un contact avec le système de soins dès le  début de la vie et donne à chaque enfant la possibilité d’être en bonne  santé dès le plus jeune âge et jusqu’à un âge avancé ». La vaccination est aussi une stratégie fondamentale pour réaliser d’autres  priorités sanitaires, comme la lutte contre l’hépatite virale ou contre la  résistance aux antimicrobiens, la création d’un espace dédié à la santé des  adolescents ou encore l’amélioration des soins prénatals et néonatals. La vaccination est largement reconnue comme l’une des interventions  sanitaires les plus efficaces et les moins coûteuses au monde. Pourtant, on  compte encore aujourd’hui dans le monde près de 20 millions d’enfants qui  ne sont pas vaccinés ou le sont insuffisamment, selon le rapport de l’OMS. En 2017, on a enregistré un nombre record d’enfants vaccinés : 116,2  millions. Depuis 2010, 113 pays ont introduit de nouveaux vaccins, et plus  de 20 millions d’enfants supplémentaires ont été vaccinés, précise l’OMS. Cependant, en dépit de ces avancées, la progression vers toutes les cibles  fixées pour l’élimination de maladies telles que la rougeole, la rubéole,  et le tétanos maternel et néonatal, a pris du retard. Au cours de ces deux  dernières années, on a pu constater dans le monde de multiples flambées de  rougeole, de diphtérie et de plusieurs autres maladies à prévention  vaccinale. La plupart des enfants non vaccinés sont ceux qui vivent dans  les communautés les plus pauvres, marginalisées et en proie à des conflits. Pour que chacun, où qu’il vive, puisse survivre et s’épanouir, les pays  doivent intensifier leurs efforts afin que tout le monde profite des  bienfaits vitaux des vaccins. En outre, les pays qui ont déjà atteint ces  objectifs ou ont progressé en ce sens doivent œuvrer pour pérenniser ces  acquis, conclut le rapport.

Yasmine Derbal / Ag

Source : lechodalgerie

lechodalgerie

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here