in

Sétif : accueil houleux de Meriem Merdaci, la ministre de la Culture

Meriem Merdaci, la ministre de la Culture du très impopulaire gouvernement Bedoui, boit son calice jusqu’à la lie.

A chacun de ses déplacements, elle est accueillie par des cris et sifflements des plus insupportables. Ce fut déjà le cas au festival international de Timgad il y a une semaine, et là bis repetita à Sétif.

Meriem Merdaci monte sur la scène sous les cris de réprobation et sifflements du public. Droite dans ses bottes, elle lira son discours au milieu de ce climat de dénonciation et de rejet.

Le festival Djemila aura été une autre épreuve pour cette ministre tout aussi impopulaire que son chef de gouvernement.

Il est évident que ce gouvernement nommé par Abdelaziz Bouteflika est l’un des derniers symboles des deux décennies de règne de ce président poussé à la porte par le mouvement de dissidence citoyenne.

Partagez l'article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *