- Advertisement -
Home Buzz SITEV 2018DES ACQUIS ET DES LEÇONS

SITEV 2018DES ACQUIS ET DES LEÇONS

- Advertisement -
SITEV 2018DES ACQUIS ET DES LEÇONSIl y avait foule au Salon

La 19 e édition du Sitev a fermé ses portes. Malgré le délai très court qui lui a été imparti pour sa préparation, malgré le changement de saison pour sa tenue, le Sitev, cuvée 2018, a été une véritable réussite.

Même les plus sceptiques s’accordent à reconnaître la bonne image reflétée durant les quatre journées de cette manifestation nationale et internationale. Bien qu’il soit à sa première expérience, le Commissariat chargé de l’organisation de cette édition, érigée en festival, s’en est bien sorti. Il a mené à bon terme la mission qui a lui a été assignée par le ministre du Tourisme et de l’Artisanat.
Un commissariat donnera plus de relief à cette manifestation et, surtout, lui permettra d’accéder à plus de moyens financiers, ceux du sponsoring, par exemple, et accordera aux organisateurs une plus grande marge de manoeuvre et une plus grande flexibilité.
Que ce soit en nombre de participants, en qualité d’aménagement, en nombre de stands personnalisés, en qualité d’animation, en qualité des produits d’artisanat exposés, ou en envergure des conférenciers et de l’importance des thèmes abordés, le Sitev 2018 s’est particulièrement distingué.C’est également le cas pour les rencontres entre professionnels nationaux et étrangers présents sur les lieux. Pour certains c’est la confirmation de la continuité dans le partenariat déjà en cours, pour d’autres ce sont les jalons d’une nouvelle collaboration qui ont été posés. Le public a été nombreux à visiter les espaces d’évasion, de découverte qui lui ont été offerts. La destination saharienne a été bien évidemment à l’honneur. C’est une destination d’exception qui s’est offerte dans sa beauté et sa magnificence.
Les journalistes et les voyagistes étrangers, qui ont participé à l’éductour organisé à leur intention ont été émerveillés par la splendeur, l’immensité et l’originalité de ces régions du Sud algérien. Ils seront les ambassadeurs de l’Algérie touristique dans leurs propres pays et ne finiront pas de sitôt d’évoquer les moments magiques qu’ils y ont vécus. Les retombées commerciales sont certaines pour les années à venir.
L’envergure de cette édition du Sitev peut être également mesurée par les nombreuses personnalités qui ont participé à son inauguration. Trois ministres algériens, deux ministres étrangers, en l’occurrence ceux de la Tunisie et du Niger.
Il y a enfin cette constante reconnue au Sitev. Celle qui en fait une grande fête. Une fête pour tous, une fête de la musique et qui honore le patrimoine folklorique national dans toute sa richesse et sa diversité et qui réunit la famille algérienne pour de grands moments festifs.
Mais s’il faut tirer fierté de cette nouvelle édition organisée sous les auspices d’un commissariat, il y a lieu de prendre la mesure de quelques observations.Quoique le nombre de participants ait été en augmentation par rapport à l’édition précédente, il reste en deçà des attentes compte-tenu du nombre exceptionnellement élevé d’agences de voyages et dont la présence aurait marqué leur adhésion au projet touristique national. Il en est de même des établissements hôteliers, enseignes nationales ou étrangères, absents, et qui ont, pourtant bénéficié de nombreuses aides et facilitations de la part de l’Etat. Leur participation aurait été également un soutien aux actions du département ministériel en charge du tourisme.
Il en est de même des activités de conférences qui auraient énormément gagné à mobiliser des experts nationaux et étrangers pour dispenser des connaissances en cette occasion. Conférences pour lesquelles, du reste, il aurait été judicieux de mobiliser un plus grand auditoire.
Il reste enfin, qu’un salon, qu’il soit national ou international, annonce la date de sa prochaine édition, au moment même de sa clôture. Ce que n’arrive pas à faire le Sitev.
Décider de la date du prochaine salon une année à l’avance permet, sans aucun doute, de suppléer à ces lacunes citées plus haut. Cela permet un travail de préparation et mobilisation de moyens plus conséquents. De nombreux Salons internationaux du tourisme, auxquels l’Algérie participe, pourraient recevoir la visite «d’émissaires» nationaux munis de dossiers complets pour sa propre promotion et s’assurer de plus de chance d’une participation étrangère.
Cette édition a fermé ses portes. En tirer les enseignements, tous les enseignements sera la garantie d’une plus grande réussite pour la prochaine édition.

Source : lexpressiondz.com

lexpressiondz.com

- Advertisement -
- Advertisement -

Stay Connected

16,985FansLike
2,458FollowersFollow
61,453SubscribersSubscribe

Must Read

- Advertisement -

Related News

- Advertisement -