4 morts et des dégâts considérables

0
Source :

Les pluies diluviennes qui se sont abattues sur plusieurs régions du pays ont fait 4 morts et causé des dégâts considérables. Dans la  wilaya de Souk Ahras, un habitant de la petite ville de Zouabi, âgé de 42 ans, a été retrouvé sans vie avant-hier jeudi à 16h30. Il était à bord de son véhicule, à hauteur du lieudit Mechta Dekn Essofa, lorsqu’il a été surpris par les eaux en furie.

Dans la localité d’Aïn Arkou, dans la commune de Tamlouka, à Guelma, le corps sans vie d’une personne emportée par les eaux a été repêché, indique la Protection civile. À Oued El-Athmania, dans la wilaya de Mila, le corps sans vie de la femme emportée il y a 4 jours par les crues a été retrouvé avant-hier jeudi vers 11h30 dans le cours de l’oued Aïn El-Khiyane.

À Alger, la jeune fille de 21 ans sauvée avant-hier jeudi, après avoir été piégée dans sa voiture par les inondations à Bir Mourad Raïs (Alger), est décédée hier vendredi dans la matinée, a indiqué le chargé de la communication à la Direction générale de la Protection civile. Très intenses dans la soirée de jeudi à vendredi, ces pluies torrentielles qui touchent le pays ont causé d’importants dégâts.

Lire aussi  Ressources en eau : 8,4 milliards DA pour la réalisation d’opérations de développement à Tlemcen

Plusieurs quartiers, des cités, des maisons et des locaux commerciaux ont été envahis par les eaux pluviales et une coupure du courant électrique dans plusieurs cités et communes a endommagé beaucoup d’habitations et de matériels, selon les services de la Protection civile. Des routes, parmi lesquelles les RN8 et RN40, ont également été fermées et coupées à la circulation, contraignant plusieurs automobilistes à rebrousser chemin.

La direction générale de la Protection civile a transmis le bilan de la situation et de ses interventions suite aux fortes chutes de pluie qui se sont abattues sur plusieurs wilayas. Les secours sont intervenus “notamment dans les wilayas de Blida, de Djelfa, de Tiaret, de Bouira, d’Aïn Defla et de Tissemsilt, afin de sauver des personnes cernées par les eaux et d’effectuer des opérations d’épuisement des eaux pluviales”, a indiqué le communiqué.

À l’est du pays, les inondations ont été à l’origine de plusieurs pertes humaines. À Tissemsilt, dans la commune de Khemisti, les intempéries ont également entraîné la mort de plus de 40 têtes de bétail dans le village d’Aïn Fradja.

Dans la wilaya d’Alger, “des opérations d’épuisement des eaux pluviales infiltrées dans plusieurs habitations et édifices publics de différents quartiers des communes d’Hydra, de Sidi M’hamed (habitations et bouches de métro), place des Martyrs (habitations et bouches de métro), Chéraga, Bab El-Oued, Baraki et Alger-Centre, ont été effectuées”, a souligné le communiqué, qui a ajouté que la Protection civile a noté une stagnation des eaux pluviales à travers les communes de “Beni Messous, de Chéraga, d’Hydra, de Bab El-Oued, de Sidi Mhamed et d’El-Harrach”.

Lire aussi  Meurtre de l’étudiante Abir à Biskra : Confirmation de la peine capitale pour l’auteur du crime

Le métro d’Alger ainsi que certains endroits de l’aéroport ont également été envahis par les eaux. Un responsable de la Protection civile a annoncé que le niveau des eaux pluviales qui se sont abattues hier soir sur plusieurs communes de la capitale varie entre 5 et 40 cm.

Un bulletin météorologique spécial (BMS) émis par les services de l’Office national de la météorologie avait mis en garde particulièrement les wilayas de Relizane, de Chlef, d’Aïn-Defla, de Tipaza, d’Alger, de Blida, de Médéa, de M’sila, de Boumerdès, de Tizi Ouzou, de Bouira, de Tiaret, de Tissemsilt, de Laghouat, de Djelfa et de Bordj Bou-Arréridj contre une activité pluvio-orageuse, accompagnée parfois de grêle et de rafales de vent sous orages. Enfin, il y a lieu de signaler que des dizaines de familles sinistrées ont été recensées à Bouira.
Katia Mesbah.

Source :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici