Amélioration de l’AEP à Blida : Une enveloppe de près de 1,5 milliard DA allouée

0

Une enveloppe de près de 1,5 milliard de dinars a été affectée par la wilaya de Blida pour l’amélioration de l’AEP dans nombre de ses communes, notamment à l’Est de la région accusant des perturbations dans l’alimentation en eau potable. Cette enveloppe conséquente a été destinée à la réalisation de trois grandes opérations englobant des stations de pompage, de nouveaux forages et de nouveaux réservoirs, en plus de la réhabilitation d’autres déjà opérationnels, a-t-on indiqué lors d’une visite de travail du wali, Youcef Chorfa, dans la commune montagneuse d’Aïn-Romana, à l’Ouest de Blida. Parmi les opérations actuellement en réalisation, la station d’AEP d’Aïn-Romana, réalisée pour une enveloppe de 500 millions de dinars, outre la station de pompage d’eau potable, ayant bénéficié d’une opération de réhabilitation, après un arrêt d’activité datant de 1990.
La mise en service, mardi par le wali, de ces deux stations, devrait permettre, selon les explications fournies sur place, «le relèvement de la plage horaire de l’alimentation en eau potable (AEP) à Aïn-Romana, une fois tous les deux jours à quatre heures par jour ou plus, dans l’attente de la réception d’autres projets similaires», est-il signalé.
Le wali a inspecté, à l’occasion, de nombreux projets de développement, en réalisation dans cette commune dans le cadre du programme d’urgence de la wilaya. Parmi ces projets, dont il a appelé à l’accélération de la cadence des travaux en vue de leur mise à la disposition des citoyens, des chantiers d’aménagements urbains dans nombre de quartiers, englobant le bitumage de routes, l’éclairage public et l’assainissement.
Sur place, le wali a particulièrement insisté sur le respect des délais de réception des projets, à savoir en «septembre prochain», mois coïncidant avec la rentrée sociale.
Les autres projets inspectés par le wali sont relatifs au nettoyage des cours d’eau de cette localité et des communes d’El-Affroune et de Mouzaïa, pour les protéger contre les inondations, outre le projet de dotation du stade de proximité de «Hai Rihane» d’un pelouse synthétique. L’opportunité a permis aux habitants de la localité d’exposer leurs différentes préoccupations au wali, à leur tête le problème lié aux actes de propriété des lotissements. M. Chorfa a rassuré les concernés quant au règlement de leurs dossiers, à l’exception, a-t-il dit, de «ceux relatifs aux habitations réalisées sur des conduites de gaz, des réseaux électriques, ou un foncier englobant un monument archéologique», a-t-il relevé.
S’agissant du problème de surcharge des classes, que certains citoyens de la localité ont cité à l’origine du recul des résultats scolaires de leurs enfants, le chef de l’exécutif s’est engagé à l’envoi d’une «commission présidée par la directrice de l’éducation pour faire un constat de la situation et trouver des solutions adaptées au problème», a indiqué M. Chorfi qui s’était également rendu sur le chantier de réalisation d’un bloc scolaire.

Source : lecourrier-dalgerie

POSTER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here