Boumerdès : Le marché hebdomadaire de véhicules d’occasion de Tidjelabine va poursuivre son activité

0

Le marché hebdomadaire de véhicules d’occasion de Tidjelabine, à l’est de Boumerdès «va poursuivre son activité de façon ordinaire, et ne sera pas fermé», a affirmé, le wali de Boumerdès.

«Aucune procédure légale n’a été prise pour fermer ce marché vital, et le président de la commune n’est pas habilité pour prendre cette décision», a indiqué Yahia Yahiatene dans une déclaration à l’APS, en marge de l’ouverture d’une manifestation portes ouvertes sur la Gendarmerie nationale à l’école de la police judiciaire des Issers. Ajoutant que ce «marché poursuivra son activité chaque samedi jusqu’à l’attribution de la gestion du site, au profit d’un opérateur privé, à travers un avis d’appel d’offres public». Le wali, qui a déclaré avoir appris cette nouvelle à travers un courrier du président de la commune de Tidjelabine l’informant de la «fermeture de cet espace à partir de samedi prochain», a signalé avoir adressé une note à ce dernier l’instruisant de «ne pas appliquer cette procédure de fermeture», car «elle ne rentre pas dans ses prérogatives», a-t-il précisé. «La commune va poursuivre de ce fait la gestion de cet espace jusqu’au lancement d’un avis d’appel d’offres public, en collaboration avec les services des domaines», a-t-il informé. Pour M.Yahiatne, cette «annonce de fermeture n’était pas étudiée. Elle est non conforme aux procédures en vigueur stipulant un accord du wali pour ce type de décisions d’importance», a-t-il souligné, ceci d’autant plus que ce marché, réputé à l’échelle nationale «est une source de revenus pour la commune, voire pour toute la région, et sa fermeture ne sert pas les intérêts de la localité, ni celle de la population», a-t-il estimé. Interrogé à ce sujet, le président de la commune de Tidjelabine, Kessoumelkacem a expliqué sa décision par de nombreux motifs lies notamment au «prix de location élevé fixé par les services des domaines, dans le cahier de charges relatif à ce site, conformément à la loi sur la délégation de service public». Expliquant par là, le «peu d’engouement des opérateurs, outre la lenteur des mêmes services dans la prise d’une décision concernant la gestion du site», a-t-il souligné. A noter que cet espace commercial de véhicules d’occasion, dont la création remonte à 1985, a bénéficié d’une étude technique visant sa réhabilitation et son réaménagement, à tous les niveaux. Parmi les recommandations émises par cette étude, actuellement en cours de mise au point, une proposition d’élargir sa capacité d’accueil de près de 3000 véhicules, actuellement, à plus de 5000, outre la répartition du site en trois espaces, pour organiser le parcage des véhicules selon leur type et taille. Ce marché hebdomadaire est situé à la cité «Ibn Fouda» de l’Ouest de Tidjelabine sur une surface de 14 ha relevant de la commune, dont 7 ha seulement sont exploites de façon structurée. Il était organisé chaque jeudi jusqu’en 2010, date du remplacement de cette journée par le samedi sur une décision de la wilaya. Actuellement, le marché assure des rentes estimées entre 2,3 et 2,5 millions de DA chaque semaine au profit de la commune de Tidjelabine qui en assure la gérance, suite à l’échec des tentatives de sa mise en location, à des particuliers, comme c’était le cas par le passé. Au moins trois avis d’appels d’offres ont été rendus publics, à cet effet, mais ils étaient tous infructueux, car les offres proposées étaient au dessous du prix fixé à l’ouverture des adjudications.

Lire aussi  Drapeau amazigh : Un manifestant remis en liberté par le tribunal de Rouiba

Source : lecourrier-dalgerie

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici