Le conflit Ould Ali-Berraf s’exprime autrement

0

À l’ouverture et pendant le déroulement des joutes du Championnat international d’escrime organisé par l’Algérie, le ministre de la Jeunesse et des Sports, El-Hadi Ould Ali, n’y était pas. Pourtant, l’homme, depuis sa nomination au gouvernement, est très actif sur le terrain et au-delà sur la scène médiatique.
Sa défection à un événement sportif de cette envergure a suscité de nombreuses interrogations du côté des professionnels du secteur. De fil en aiguille, des observateurs n’ont pas trouvé de meilleure explication que le conflit latent qui oppose le MJS au président du COA (Comité olympique algérien), Mustapha Berraf. Il s’avère que la direction de la Fédération algérienne d’escrime a une grande proximité avec le commandement actuel du COA. Il est supposé que le ministre de tutelle a voulu, par son absence remarquée au championnat susmentionné, montrer qu’il reste sur ses positions antagonistes vis-à-vis de Berraf.
À noter enfin que le MJS avait même refusé de mettre à la disposition de la Fédération d’escrime la salle Harcha-Hacène.

Lire aussi  Premiers flocons de neige : Tikjda retrouve sa blancheur hivernale

Source : liberte-algerie

liberte-algerie

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici