Les étudiants rejettent le vote malgré les menaces

0

Les étudiants ont, pour la 32e semaine consécutive, à travers plusieurs wilayas du pays, réitéré leur rejet de la tenue de l’élection, « Leblad bladna ou ndirou rayna : makach el vote, (C’est notre pays et on fait ce qui nous chante : il n’y aura pas d’élections !) ».

A Alger, ils sont sortis en masse pour marcher depuis la place des Martyrs jusqu’à la Grande-Poste, en passant par la rue Larbi Ben M’hidi, le boulevard Amirouche et la rue Didouche Mourad. Pareil, du côté d’Oran, Constantine, Tizi Ouzou et Bejaia, où ils ont battu le pavé pour les mêmes revendications en scandant les mêmes slogans et les mêmes mots d’ordre.

Lire aussi  Aïn-Témouchent : Un projet d’aménagement de l’île de Rachegoune

Manifestation à Oran

«Makach intikhabate maâ issabate, (pas d’élections avec les bandes mafieuses) », « Salimou assolta li chaâb, (remettez le pouvoir au peuple) », sont autant de messages qu’ils ont voulu transmettre.

Rédaction Web

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici