Nettoyage des ports et du barrage de Taksebt (Tizi-Ouzou) : Plus de 200 jeunes et 40 plongeurs mobilisés

0

Plus de 200 jeunes mobilisés par sept associations et une quarantaine de plongeurs ont participé, vendredi et samedi, à l’opération de nettoyage des deux ports de Tigzirt et d’Azeffoune et du barrage de Taksebt dans la wilaya de Tizi-Ouzou, à l’occasion de l’opération «ports et barrages bleus». Une quantité de cinq (5) tonnes de déchets représentant essentiellement des emballages en plastique a été récupérée lors du nettoyage du plan de l’infrastructure portuaire de Tigzirt par les bénévoles, alors qu’une autre quantité de deux (2) tonnes de déchets, notamment des emballages et des troncs d’arbres charriés par les oueds en hivers a été récupérée la veille (vendredi) des berges du barrage de Taksebt, a-t-on appris du directeur local de la pêche et des ressources halieutiques, Belaïd Abdelhafid. Ce même responsable a souligné lors de la cérémonie d’ouverture de la septième édition de l’opération «ports et barrages bleus», placée cette année sous le slogan «promotion et valorisation des métiers bleus» que cette initiative vise, entre autres, à préserver les infrastructures portuaires. Le Chef de daïra de Tigzirt, Aïssa Aïssat, représentant du wali, qui a donné le coup d’envoi officiel de cette opération, a insisté sur l’importance de la préservation de l’environnement, des plages et des ports, pour jouir d’un cadre de vie sain. Le directeur de l’environnement, Aït Aoudia Mebarek, a indiqué à l’APS en marge de l’opération de nettoyage du barrage de Taksebt que cette infrastructure «est relativement préservée de la pollution, et ce grâce aux efforts des citoyens et du mouvement associatif qui est très actif et qui organise régulièrement des opérations de nettoyage, ce qui réduit la quantité des déchets charrié vers la cuvette du barrage.» S’agissant du lavage clandestin de véhicules à proximité du barrage, il a souligné que des opérations de sensibilisation sont menées par sa direction, avant de lancer un appel à tous les services concernés par la lutte contre ces agissements à redoubler d’efforts pour y mettre un terme. L’opération de «sensibilisation est une première étape avant de passer à la répression si ce fléau continue, car il y a menace sur la qualité de l’eau et l’écosystème», a-t-il expliqué M. Aït Aoudia. Cette nouvelle édition de «ports et barrage bleus» a été marquée par l’organisation de plusieurs activités au port de Tigzirt, dont une exposition, des concours, des balades en mer et des démonstrations de remplissage de pochons de moules et de ramendage de filets de pêche.

Source : lecourrier-dalgerie

POSTER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here