Nouvelle année universitaire : Plus de 15 000 étudiants inscrits à Adrar

0

Plus de 15 000 étudiants, dont 2 786 nouveaux inscrits, sont accueillis cette année à l’Université d’Adrar, a-t-on appris des responsables de cette institution.

Ces étudiants, répartis sur 31 filières d’enseignement en cycle Licence et 35 filières en Master, sont accueillis dans de bonnes conditions pédagogiques, par rapport à la saison écoulée, hormis une certaine pression sur certaines filières, à l’instar des sciences de la nature et de la vie, les sciences technologies et les sciences économiques, qui enregistrent le plus grand nombre d’inscriptions, a relevé le vice-recteur chargé de la pédagogie. Selon le Pr. Rachid Mahieddine, les filières des sciences humaines et sciences sociales ont enregistré elles aussi un grand nombre d’inscrits, notamment les sciences islamiques qui attire des étudiants même de wilayas voisines ne disposant pas de pareilles spécialités et qui sont orientés vers l’Université d’Adrar par la plateforme numérique nationale de l’enseignement supérieur. L’Université d’Adrar fonde de larges espoirs sur la levée du gel sur le projet de réalisation du pôle de 8 000 places pédagogiques, inscrit depuis 2010 en faveur de la wilaya, en vue d’atténuer la surcharge des autres structures pédagogiques et contribuer à l’amélioration des conditions d’accueil et le développement des filières d’enseignement supérieur, a ajouté le même responsable.

Lire aussi  Peu de visites des entreprises

Cette nouvelle année universitaire a été marquée par l’ouverture de la filière des hydrocarbures, tant attendue par les étudiants et les organismes locaux, et ouverte aux étudiants de 2ème année du système Licence, en plus de l’introduction des spécialités Energies renouvelables et Environnement en vue de relever le défi du développement durable. Le vice-recteur de la pédagogie a fait part, à ce titre, de la réadaptation, dans le cadre des sciences de la matière, de la filière «physique énergétique» du système Master en «physique énergétique et énergies renouvelables» qui sera encadrée par des experts de l’unité de recherches en énergies renouvelables en milieu saharien (URER-MS), dont le siège est à Adrar. La filière Environnement sera elle dispensée dans le cadre de la spécialité «chimie d’environnement» dans le cycle Master, selon la même source.

Lire aussi  Tassili Airlines: le personnel d’escale suspendu pour avoir soutenu le mouvement de protestation populaire

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici