Réseaux de gaz et d’électricité : Hausse des cas d’agression en 2019 à Constantine

0

Les cas d’agression sur les réseaux de gaz et d’électricité ont enregistré «une hausse» dans la wilaya de Constantine durant les cinq (5) premiers mois de 2019, par rapport à la même période de l’année précédente, a-t-on appris auprès de la responsable de la cellule de communication de la concession de distribution locale relevant de la Société de distribution d’électricité et du gaz.

Dans une déclaration à l’APS, Mme Ouahiba Tekhrist a précisé que le nombre d’agressions signalé sur le réseau gazier a connu une augmentation «considérable», passant de près de 50 cas recensés durant les 5 premiers mois de l’année 2018, à 90 cas dénombrés durant la même période de cette année. La majorité de ces agressions ont été enregistrées dans la nouvelle ville Ali-Mendjeli, où pas moins de 518 abonnés ont été privés de cette énergie pour cause d’agression sur réseau, a détaillé la même responsable ajoutant que l’intervention des services techniques de cette société a permis de remédier à la situation. Elle a relevé que deux cas similaires ont été signalés au quartier Bekira et la cité Ghoumriyane de la commune de Hamma-Bouziane, où 700 abonnés de la SDE-Constantine ont été privés de gaz pour le même motif. S’agissant du réseau électrique, une «légère» hausse de ce type d’agressions a été signalée durant la même période de l’année en cours marquée par le recensement de 41 cas contre 40 cas recensés entre de janvier et mai de l’année 2018, a-t-elle fait savoir. La même source a indiqué que la plupart de ces agressions ont été dénombrées dans la daïra d’El-Khroub (28 cas) notamment dans la ville Ali-Mendjeli qui demeure «un chantier ouvert» du fait des multiples projets en cours, citant à titre d’exemple le récent cas d’agression dû aux travaux du projet de tramway, plus exactement à l’entrée de cette ville où plusieurs habitations étaient dépourvues de cette énergie, suivie des daïras de Constantine (8 agressions) et de Didouche-Mourad (5 agressions). La même responsable a appelé les institutions publiques et privées ainsi que les citoyens désireux d’entreprendre des travaux de forage, à contacter la Société algérienne de distribution d’électricité et du gaz, avant le lancement de ce genre de travaux, afin d’assurer une coordination entre leurs équipes techniques devant permettre d’avancer dans la concrétisation des projets, de préserver les réseaux d’électricité et du gaz.

Source : lecourrier-dalgerie

POSTER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here