Ressources en eau à M’sila : Révision à la hausse du quota supplémentaire de 14 000 m3/jour

0

Le ministre des Ressources en eau, Ali Hammam, a annoncé lundi que le quota quotidien d’eau potable consacré aux habitants de la wilaya de M’sila devra être revu à la hausse pour passer de 21 000 m3/jour actuellement à près de 35 000m3/jour «très prochainement».

S’exprimant en marge d’une visite de travail et d’inspection dans la capitale du Hodna, le ministre a expliqué qu’afin de parer aux difficultés d’approvisionnement en eau potable dans la région, il a été décidé qu’un quota supplémentaire quotidien d’eau sera réservé à l’approvisionnement de cette wilaya, à partir du barrage de Koudiat Asserdoune (wilaya de Bouira), soulignant que cette dotation va porter le quota journalier de la wilaya de M’sila à 35 000m3. M. Hammam a ainsi révélé que cette «mesure d’urgence» devrait aider à renforcer l’approvisionnement des populations locales en eau potable en attendant la réalisation du projet d’une conduite supplémentaire à partir du barrage de Koudiat Asserdoune devant porter le quota d’eau potable de la wilaya à 47 000 m3/j. Nécessitant un investissement public de l’ordre de 3 milliards de dinars, la mise en service de cette nouvelle conduite devra permettre d’alimenter de manière continue les habitants des différentes communes de la wilaya, selon les explications fournies in situ. Le ministre a également donné des instructions pour lancer l’approvisionnement des communes d’Ain Khadra, Dahana , Berhoum, Magra et Belaiba à partir du barrage de Sebla, en attendant que les eaux de ce barrage puissent profiter «dès l’an prochain» aux communes d’Ouled Derradj et Ouled Adi Lekbala. Il a également réaffirmé la nécessité d’exploiter les eaux traitées pour l’irrigation agricole, faisant savoir, dans ce contexte, qu’ «il existe de grandes stations d’épuration à travers la wilaya et que les eaux traitées par celles-ci demeurent inexploitées», avant de rappeler qu’il avait auparavant donné des directives aux responsables concernés pour une utilisation parfaite à travers la création de bassins avant la réalisation de périmètres d’irrigation en coordination avec les agriculteurs. Lors de cette visite, le ministre a inspecté le chantier de protection de la ville de Boussâada contre les inondations et a inauguré la station de relevage dans la région d’Ain Diss. Ali Hammam a également inspecté la station d’épuration des eaux dans la région de Lokman.

Lire aussi  L’Algérie va importer des chèvres

 

Source :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici